nLIGHT, Inc. (LASR) Transcription de l'appel des résultats du quatrième trimestre 2019

Source de l'image: The Motley Fool.

nLIGHT, Inc. (NASDAQ: LASR) Call of Earnings Q4 2019 Feb 19, 2020, 5:00 p.m. ET

Contenu:

  • Remarques préparées
  • Questions et réponses
  • Appeler les participants
  • Remarques préparées:

    Opérateur

    Bonjour et bienvenue à la conférence téléphonique nLIGHT sur les résultats du quatrième trimestre 2019. [Operator Instructions] Veuillez noter que cet événement est en cours d'enregistrement.

    J'aimerais maintenant confier la conférence à Jason Willey, directeur principal des relations avec les investisseurs. Allez-y.

    Jason D. Willey – Directeur principal des relations avec les investisseurs et du développement de l'entreprise

    Merci et bon après-midi à tous. Comme l'a dit l'opérateur, je suis Jason Willey, directeur principal des relations avec les investisseurs et du développement d'entreprise de nLIGHT. Scott Keeney, président-directeur général de nLIGHT; et Ran Bareket, directeur financier, sera l'orateur de l'appel d'aujourd'hui.

    Si vous avez des questions après l'appel, veuillez les adresser à moi au 360-567-4890 ou à jason.willey@nlight.net. Une copie du communiqué de presse sur les résultats d'aujourd'hui et la présentation des diapositives sur les résultats sont disponibles dans la section Relations avec les investisseurs de notre site Web à l'adresse www.nlight.net. De plus, vous pouvez accéder à une version archivée de l'appel d'aujourd'hui à partir de notre site Web.

    Dans l'appel d'aujourd'hui, notre discussion contiendra des déclarations prospectives, y compris des déclarations sur les projections financières, la croissance future de l'entreprise, les tendances et les facteurs connexes, les perspectives d'expansion et de pénétration des marchés adressables et notre orientation stratégique et nos objectifs. Les déclarations prospectives sont soumises à des risques et incertitudes, dont beaucoup sont hors de notre contrôle, y compris les risques et incertitudes décrits de temps à autre dans nos documents déposés auprès de la SEC. Étant donné que les résultats peuvent différer sensiblement de ceux projetés lors de l'appel d'aujourd'hui, nous ne nous engageons pas à mettre à jour publiquement tout énoncé prospectif, sauf si la loi l'exige.

    De plus, certaines mesures financières non conformes aux PCGR seront discutées lors de cet appel. Nous avons fourni des rapprochements de ces mesures financières non conformes aux PCGR avec les mesures financières conformes aux PCGR les plus directement comparables dans notre communiqué de presse, que vous trouverez dans la section Relations avec les investisseurs de notre site Web.

    Je cède maintenant la parole à Scott, qui fera le point sur le marché et notre stratégie à long terme. Ran passera ensuite en revue les données financières et les perspectives avant de renvoyer l'appel à Scott pour ses remarques de clôture. Nous nous ferons alors un plaisir de répondre à vos questions.

    Scott Keeney – Co-fondateur et président-directeur général

    Merci, Jason. Afin d'aider à fournir une meilleure mise à jour de cet appel, nous nous référerons à la présentation des résultats du quatrième trimestre 2019 qui se trouve dans la section Présentations de notre site Web Relations avec les investisseurs.

    Commencez, veuillez vous référer à la diapositive 3. Avant de plonger dans nos performances 2019 et notre opportunité à long terme, je ferai quelques commentaires sur l'environnement commercial actuel. À la fin du quatrième trimestre, nous avons constaté des signes d'amélioration de la demande sur nos marchés finaux commerciaux. Cependant, au cours des dernières semaines, il est devenu clair que le virus COVID-19 a un impact sur l'environnement de demande à court terme et nos opérations internes. Notre objectif principal en ce qui concerne le virus est de garantir la santé et la sécurité de nos employés en Chine. Nous supposons que la plupart des effets commerciaux seront temporaires et nous resterons concentrés sur notre stratégie de croissance à long terme. Nous suivons de près l'impact et Ran fournira des détails supplémentaires plus tard dans l'appel.

    Lors de l'appel d'aujourd'hui, nous aborderons trois sujets. Tout d'abord, je fournirai une mise à jour sur notre principale opportunité de marché créée par les améliorations de la technologie laser qui continue de stimuler l'adoption du laser. Deuxièmement, je décrirai comment nLIGHT est positionné pour tirer parti de ces opportunités et de ces opportunités grâce à notre intégration verticale et à nos offres de produits différenciées dans chacun de nos trois marchés finaux. Enfin, Ran fera le point sur nos performances financières et nos perspectives pour le premier trimestre.

    Passer à la diapositive 4. 2019 a été une année difficile pour l'ensemble de l'industrie du laser haute puissance, le marché diminuant à deux chiffres d'une année sur l'autre en raison de divers vents contraires des tarifs US-Chine, des prix agressifs sur le marché chinois du laser à fibre, de l'industrie mondiale ralentissement et un cycle de rafraîchissement de l'électronique grand public en sourdine, de l'électronique industrielle et grand public et de l'espace d'application, des vents contraires à grande échelle, tandis que le marché de l'aérospatiale et de la défense a affiché une croissance solide.

    Pour nLIGHT, notre chiffre d'affaires global a baissé de 7,7% après une période de forte expansion au cours des cinq dernières années. Bien que nous ne soyons pas satisfaits du niveau de chiffre d'affaires que nous avons réalisé pour l'année entière, nous pensons que nous continuons à dépasser le marché global, en particulier dans les domaines où nous concentrons nos ressources, le marché industriel en dehors de la Chine et l'aérospatiale et la défense, où nous avons vu un point d'inflexion pour l'opportunité de croissance tirée par l'énergie dirigée.

    Passage à la diapositive 5. Pour l'avenir, nous continuons de voir d'importantes opportunités de croissance du marché à long terme dans deux domaines clés. Tout d'abord, dans les applications industrielles et les zones géographiques en dehors de la Chine, où les produits laser à fibre restent sous-pénétrés. Deuxièmement, dans l'aérospatiale et la défense, mais nous nous attendons à ce que l'opportunité énergétique dirigée continue de se développer de manière significative au cours des prochaines années à mesure que la technologie laser à fibre continue de s'améliorer et que les gouvernements se concentrent davantage sur le déploiement de la technologie laser sur le terrain. Malgré les défis à court terme, nous pensons qu'il existe d'importantes opportunités d'expansion à long terme pour l'industrie et nLIGHT.

    Maintenant, je vais discuter de notre stratégie dans chacun de nos trois marchés finaux. Passons à la diapositive 6. Dans le domaine de la microfabrication, nous allons sur le marché au niveau des composants avec notre technologie laser à semi-conducteurs de pointe. Nous permettons à nos clients de lancer des produits innovants qui déplacent de plus en plus les processus non basés sur le laser sur divers marchés à travers l'électronique, l'automobile, la recherche médicale et scientifique. Alors que notre leadership technologique en microfabrication reste aussi fort que jamais, 2019 a été une année difficile pour ce marché final. Comme discuté lors de notre conférence téléphonique du troisième trimestre, nous avons constaté une activité beaucoup plus lente chez nos clients se concentrant sur l'électronique grand public, l'automobile et les applications. En particulier dans les applications électroniques grand public, nous pensons que des mises au point de conception et de technologie plus silencieuses ont entraîné un réoutillage de fabrication limité. Nous prévoyons que la prochaine génération d'un certain nombre d'appareils électroniques grand public et le déploiement initial des réseaux 5G pourraient générer un réoutillage significatif de la chaîne d'approvisionnement. Il s'agit d'un facteur clé pour les nouveaux achats de certains des lasers de nos clients qui intègrent notre technologie laser à semi-conducteurs de base.

    Passage à la diapositive 7. En 2019, nous avons mené d'importantes innovations dans notre technologie laser de pointe à semi-conducteur. Nous pensons que notre concentration sur l'amélioration de la luminosité et l'amélioration de la performance des coûts nous permet de maintenir notre leadership dans notre portefeuille de produits et d'ouvrir de nouvelles opportunités d'application pour les lasers afin de remplacer les technologies héritées. Nous avons introduit un certain nombre de nouveaux produits dans ce domaine, y compris l'e24i, qui peut générer plus de 350 watts de puissance dans un seul boîtier léger. Ce produit sert de technologie fondamentale dans chacun de nos trois marchés finaux.

    Passons à la diapositive 8. Au sein du marché final industriel, nous sommes intégrés des semi-conducteurs aux lasers à fibre, et nos clients intègrent nos produits dans leurs systèmes pour des applications dans la découpe des métaux, le soudage et la fabrication additive. Notre intégration verticale nous permet de continuer à développer des produits haute performance et haute fiabilité. Cela s'est révélé crucial dans notre capacité à augmenter notre puissance, à ouvrir des segments plus attractifs du marché, en particulier en Chine. Nous avons lancé un certain nombre de nouveaux produits laser à fibre au cours de 2019, y compris notre offre de 15 kilowatts de puissance la plus élevée.

    Comme le montre la diapositive 9, notre activité laser à fibre continue de s'orienter vers des ventes de puissance plus élevée et ultra-haute puissance. Au cours du quatrième trimestre, nos ventes de laser à fibre de 6 kilowatts et plus ont presque doublé en glissement annuel. Les ventes dans cette catégorie ont représenté environ 47% de nos ventes totales de laser à fibre, comparativement à 27% du total des ventes de laser à fibre au cours de la période comparable en 2018.

    Passage à la diapositive 10. En 2019, nous avons fait des progrès importants dans l'expansion de nos offres de produits différenciés sur le marché final industriel. Nous avons publié plusieurs améliorations à Corona, nos lasers à fibres programmables et avons amélioré la compréhension de l'utilisateur final de cette offre vraiment différenciée à travers la découpe, le soudage et la fabrication additive. Nous considérons la transition globale de la fabrication vers l'automatisation comme un facteur clé pour l'adoption future du laser. Cela est particulièrement vrai sur le marché du soudage, une opportunité qui couvre diverses applications finales avec des batteries de véhicules électriques offrant une opportunité attrayante à court terme. Bien que notre exposition historique au soudage au laser ait été relativement limitée, améliorez considérablement notre offre de produits en 2019 avec l'introduction de notre plate-forme de soudage au laser à fibre et à travers l'évolution de la plate-forme Corona.

    Passons à la diapositive 11. Nos progrès avec Corona et dans la conduite de la performance de nos plates-formes laser à fibre se reflètent dans nos ventes industrielles non chinoises en croissance de près de 10% d'une année sur l'autre en 2019. Nous avons fait des progrès significatifs dans l'expansion de notre empreinte client et des affaires au sein de grands comptes en Asie, en Europe et en Amérique du Nord, Corona ayant remporté un certain nombre de nouveaux contrats de conception en 2019.

    Passons à la diapositive 12. L'aérospatiale et la défense sont une priorité de longue date pour nLIGHT et c'est un marché que nous considérons comme un moteur clé de la croissance future. Dans l'aérospatiale et la défense, nous avons historiquement fourni des solutions laser spécialisées dans diverses applications de défense et d'espace. Ce cœur de métier a enregistré une nouvelle année de croissance solide en 2019, soutenu par notre position critique avec plusieurs programmes de longue date. Une commande de 38 millions de dollars a été reçue au quatrième trimestre afin de poursuivre un programme de longue date avec un grand entrepreneur de la défense. Nous prévoyons que cette commande sera livrée courant 2020 et 2021.

    Avec l'acquisition de Nutronics en novembre, nous avons considérablement amélioré nos capacités pour servir le marché de l'énergie dirigée et positionner nLIGHT en tant que fournisseur intégré verticalement du contrôle de la puce au faisceau. Notre intégration de Nutronics progresse comme prévu et nous sommes satisfaits de la réponse initiale des clients et des partenaires potentiels au sein de la communauté de l'énergie dirigée. Nous nous concentrons sur l'augmentation de nos capacités pour servir le marché de l'énergie dirigée et pour livrer plusieurs contrats clés. Nous voyons une opportunité significative à long terme sur le marché de l'énergie dirigée.

    Sur ce, je passe l'appel à Ran.

    Ran Bareket – Vice-président et directeur financier

    Merci, Scott, et bon après-midi à tous. À partir de la diapositive 14, les revenus pour 2019 étaient de 177 millions de dollars, en baisse de 7,7% d'une année sur l'autre. La marge brute était de 29,6%, ce qui inclut l'impact de la guerre commerciale sur les tarifs américains d'environ 200 points de base. Le BAIIA ajusté s'est établi à 9,9 millions de dollars, ou 5,6%, des revenus. Nous avons enregistré une nouvelle année de forte croissance dans notre marché final de l'aérospatiale et de la défense, et nous continuons de stimuler la croissance du marché final industriel en dehors de la Chine et dans le segment de haute puissance en Chine. Ces points positifs ont été contrebalancés par des vents contraires sur le segment de faible puissance du marché industriel chinois et par le ralentissement du marché mondial de la microfabrication.

    à lire :  Propose à ses salariés travail à domicile | Créer son entreprise

    Passons à la diapositive 15, qui se concentre sur les résultats du quatrième trimestre. Les revenus se sont élevés à 42,9 millions de dollars, en baisse de 7,1% d'une année sur l'autre. Sur une base géographique, les ventes à la Chine se sont élevées à 14,9 millions de dollars au quatrième trimestre de 2019, soit 75% des revenus totaux, en hausse de 1,1% par rapport au quatrième trimestre de 2018. Les ventes en Amérique du Nord se sont élevées à 17,2 millions de dollars, soit 40% des revenus totaux et une baisse de 4,6. % Année après année. Les ventes dans le reste du monde se sont élevées à 10,8 millions de dollars, en baisse de 19% par rapport au quatrième trimestre de 2018 et représentaient 25% des revenus totaux.

    Passons à la diapositive 16. Au cours du quatrième trimestre, les ventes aux marchés finaux industriels se sont élevées à 18,6 millions de dollars, ce qui représente 43% des revenus totaux et une augmentation de 6,7% d'une année à l'autre. Les ventes aux marchés finaux de la microfabrication se sont élevées à 11,2 millions de dollars, soit 26% du chiffre d'affaires total et en baisse de 41% d'une année sur l'autre. Les ventes dans l'aérospatiale et la défense se sont élevées à 13 millions de dollars, soit 30% des revenus totaux, et ont augmenté de 35% par rapport au quatrième trimestre de 2018. Bien que la croissance que nous avons observée avec l'aérospatiale et la défense et le marché final industriel soit encourageante, le mix du quatrième trimestre avec une baisse significative la microfabrication a eu un impact négatif significatif sur notre marge brute.

    Passage à la diapositive 17. La marge brute était de 23,3% au quatrième trimestre, contre 35,8% pour la période comparable de 2018. Environ 1 000 points de base de la baisse étaient liés à une réduction du volume et à une composition défavorable. Cela comprend une réduction d'une année sur l'autre des revenus globaux de 3,3 millions de dollars et une contribution nettement inférieure du marché final de la microfabrication. L'impact sur la marge brute du T4 du tarif États-Unis-Chine mis en œuvre depuis la mi-2018 était d'environ 1,3 million de dollars, soit 300 points de base, contre un impact d'environ 100 points de base au T4 2018. L'augmentation des coûts tarifaires au cours du quatrième trimestre 2019 reflète une hausse taux et augmentation des ventes en Chine de notre plate-forme laser à fibre de dernière génération, qui est actuellement fabriquée aux États-Unis.

    Passage à la diapositive 18. Les charges d'exploitation se sont élevées à 19 millions de dollars au quatrième trimestre, comparativement à 14,3 millions de dollars au quatrième trimestre de 2018. Les charges d'exploitation du quatrième trimestre de 2019 comprennent 4 millions de dollars de rémunération à base d'actions, soit une augmentation de 2,2 millions de dollars sur douze mois. . Les résultats du quatrième trimestre comprenaient également 328 000 $ d'amortissement des actifs incorporels et 470 000 $ de dépenses non récurrentes liées aux transactions associées à l'acquisition de Nutronics.

    Passons à la diapositive 19. Notre BAIIA ajusté pour le quatrième trimestre a été une perte de 1,4 million de dollars, ou 3,2% des revenus. Cela se compare à 6,1 millions de dollars, soit 13,3% des revenus au quatrième trimestre 2018.

    La perte nette GAAP pour le quatrième trimestre de 2019 était une perte de 10,7 millions de dollars, comparativement à un revenu de 2,4 millions de dollars au quatrième trimestre de 2018. Le bénéfice par action GAAP pour le quatrième trimestre de 2019 était une perte de 0,29 $ par action diluée, comparativement à un revenu de 0,06 $ dans le quatrième trimestre de 2018. La perte nette selon les PCGR du quatrième trimestre comprend une provision pour moins-value de 3,4 millions de dollars sur les actifs d'impôt différé étranger.

    Le BPA non-GAAP a été une perte de 0,06 $ par action diluée au quatrième trimestre 2019, contre un revenu de 0,10 $ par action au quatrième trimestre 2018. Un rapprochement complet des paramètres non-GAAP avec les paramètres GAAP les plus directement comparables se trouve dans notre communiqué de dépôt SEC connexe.

    Le 14 novembre, nous avons conclu l'acquisition de Nutronics pour 17,4 millions $ en espèces et 15,8 millions $ en unités d'actions restreintes. Pour la période du quatrième trimestre suivant l'acquisition, Nutronics a ajouté 2,6 millions de dollars à nos revenus de l'aérospatiale et de la défense. La marge brute sur ce chiffre d'affaires est de 11,4%. Nutronics avait environ 435 000 $ [Phonetic] des charges d'exploitation PCGR, principalement l'amortissement des actifs incorporels achetés et l'entreprise a généré environ 250 000 $ de BAIIA ajusté, ou 10% des revenus.

    Au cours du quatrième trimestre, nous avons utilisé 2,3 millions $ de trésorerie provenant des activités d'exploitation, reflétant une baisse du bénéfice net, partiellement compensée par l'amélioration du fonds de roulement. Les dépenses en immobilisations pour le trimestre se sont élevées à 3,6 millions de dollars, ou 8,5% des revenus. Pour l'exercice 2019, nous avons utilisé 4,2 millions de dollars de trésorerie dans l'activité d'exploitation et investi 13,6 millions de dollars en dépenses en capital, soit 7,7% des revenus.

    Passage à la diapositive 20 et au bilan. Nous avons terminé le quatrième trimestre avec une trésorerie et des équivalents de trésorerie totaux de 117 millions de dollars. Le DSO pour le quatrième trimestre de 2019 était de 60 jours. Le stock à la fin du trimestre était de 46,1 millions de dollars, soit 126 jours de stock. Notre bilan est resté solide et nous pensons nous fournir les liquidités nécessaires pour exécuter notre stratégie à long terme.

    Passons à la diapositive 21. À partir de nos résultats du premier trimestre 2020, nous présenterons les résultats financiers en deux segments: le premier segment, que nous appellerons Produits laser, comprendra nos produits commerciaux, y compris nos ventes traditionnelles de défense aux maîtres d'œuvre. Le deuxième segment, que nous appelons développement avancé, comprendra nos travaux de développement principalement avec le gouvernement américain dans l'aérospatiale et la défense. Le segment du développement avancé comprendra Nutronics et quelle a été notre activité historique de recherche et développement du gouvernement. Donc ceci – le segment Avantage et Développement, essentiellement toutes les dépenses seront comptabilisées dans le coût des lignes de revenus.

    Passons à nos perspectives pour le premier trimestre de 2020. D'après les informations disponibles aujourd'hui, nous prévoyons que les revenus du premier trimestre se situeront entre 37 et 43 millions de dollars. Au point médian de 40 millions de dollars, cela comprend environ 34 millions de dollars pour les ventes de produits laser et environ 6 millions de dollars pour les ventes de développement avancé.

    Sur la base de nos attentes actuelles pour la gamme de produits, nous voyons une marge brute pour le T1 2020 dans une fourchette de 17% à 21%, qui comprend environ 450 000 $ de rémunération à base d'actions et un impact négatif du tarif introduit depuis la mi-2018 d'environ 1 million de dollars ou environ 250 points de base. Les marges brutes des produits laser devraient se situer entre 19% et 23% et la marge brute de développement avancé devrait être d'environ 7,5%.

    Les charges d'exploitation pour le T1 2020 devraient être d'environ 19 millions de dollars, ce qui comprend environ 4,3 millions de dollars de rémunération à base d'actions et 650 000 $ d'amortissement incorporel acheté lié à l'acquisition de Nutronics. Pour le premier trimestre, nous prévoyons un BAIIA ajusté dans une fourchette de 5 millions de dollars à une perte de 2 millions de dollars. Nous prévoyons que les actions de base moyennes du T1 seront d'environ 38,2 millions.

    Les perspectives complètes de la société pour le premier trimestre de 2020 incluent une réduction d'environ 8 millions de dollars des revenus, en raison de l'impact actuellement prévu sur la perturbation des activités du virus COVID-19. L'impact sur la marge brute est estimé à environ 500 points de base en raison de la baisse des revenus, de la baisse de l'utilisation dans la fabrication et des coûts d'atténuation supplémentaires.

    Prévoir nos activités en Chine et l'impact du virus sur la demande mondiale et notre chaîne d'approvisionnement est très difficile à ce stade. Cet impact est notre meilleure estimation basée sur les informations disponibles aujourd'hui et reflète plusieurs variables. Cela comprend une combinaison de notre incapacité à rencontrer les entreprises identifiées en raison du retard dans la fabrication et l'approvisionnement au sein de nos opérations en Chine.

    De plus, nous pensons que certains clients et commandes de retard temporaires en raison de l'incertitude générale de perturbation liée au virus. Nous prévoyons actuellement que la majeure partie de la demande retardée sera réalisée au cours des prochains trimestres. Ces commentaires et ces perspectives supposent que les informations dont nous disposons à ce jour ne supposent aucune aggravation future de la situation. Étant donné le niveau d'incertitude mondiale autour de l'impact du virus COVID-19, nous ne fournirons pas de commentaires financiers pour notre marché final individuel au-delà de ce que nous avons fourni pour ce premier trimestre de 2020. Nous continuons de nous attendre à ce que Nutronics contribue entre 25 millions de dollars à 40 millions de dollars de revenus en 2020.

    Je reviens maintenant à Scott pour quelques observations finales.

    Scott Keeney – Co-fondateur et président-directeur général

    Merci, Ran. Bien que l'environnement à court terme présente un certain nombre de défis, nous continuons de nous attendre à une croissance du marché à long terme dans l'industrie du laser de haute puissance et nous voyons une opportunité importante d'étendre notre marché adressable et notre part de marché.

    Nous restons concentrés sur deux domaines clés qui, selon nous, offrent des opportunités de croissance hors normes. Premièrement, sur les marchés industriels du reste du monde, nous voyons des opportunités importantes pour nos produits laser à fibre différenciée. Nous restons sous-pénétrés dans un certain nombre de régions et sur le marché mondial du soudage laser à fibre en particulier. Deuxièmement, dans l'aérospatiale et la défense, nous nous attendons à ce que le marché de l'énergie dirigée se développe de manière significative au cours des prochaines années. Notre technologie laser à semi-conducteurs de base combinée à la combinaison de faisceaux et aux capacités de contrôle de faisceaux de Nutronics nous positionne de manière unique pour tirer parti de cette opportunité.

    Sur ce, nous allons maintenant ouvrir l'appel à questions.

    Questions et réponses:

    Opérateur

    Nous allons maintenant commencer la séance de questions et réponses. [Operator Instructions] Et notre première question vient de Tom Diffely de D.A. Davidson. Allez-y.

    Thomas Diffely – D.A. Davidson & Co. – Analyste

    Oui. Bonne après-midi. Juste une question sur le coronavirus et l'impact de 8 millions de dollars. La majeure partie de cette offre est-elle déterminée par l'offre plutôt que par la demande, ou pouvez-vous analyser les deux éléments?

    Ran Bareket – Vice-président et directeur financier

    Salut, Tom. Merci pour la question. Une partie est liée à l'offre, une partie à la demande. Vous devez comprendre du côté de l'offre, notre site de fabrication en Chine n'est pas pleinement utilisé. Il y a aussi – nous surveillons de très près notre chaîne d'approvisionnement et nous pensons qu'il y aura également un impact dans ce domaine. Mais il y a aussi certainement un impact du côté de la demande.

    Thomas Diffely – D.A. Davidson & Co. – Analyste

    D'accord. Et, je suppose, lorsque vous regardez l'impact de 500 points de base, est-ce uniquement à partir d'un niveau de revenu inférieur? Ou voyez-vous une augmentation des coûts pour accélérer les pièces ou quelque chose du genre?

    Ran Bareket – Vice-président et directeur financier

    Tous les deux. C'est principalement dû à la réduction des revenus, bien sûr, mais il y aura un coût supplémentaire pour atténuer une partie du risque que nous avons, une partie de la demande que nous aimerions satisfaire ce trimestre. Ce sera donc un coût supplémentaire. Mais la majeure partie provient de la réduction de 8 millions de dollars des revenus.

    Thomas Diffely – D.A. Davidson & Co. – Analyste

    D'accord. Et puis enfin, quand on regarde les mnémoniques [Phonetic] source de revenus à l'avenir, est-ce que ce sera une source de revenus assez grumeleuse selon le moment où vous aurez terminé certains jalons? Ou est-ce que ce sera une source de revenus assez mesurée au fil du temps au fur et à mesure que vous avancerez dans les projets?

    Scott Keeney – Co-fondateur et président-directeur général

    Ouais. Tom, voici Scott. Je pense que vous pensez à la bonne façon, c'est basé sur des jalons. Ce n'est pas basé sur la prise de commande, et ces jalons auront une certaine variation. Mais ce n'est pas comme s'il s'agissait de gros contrats différents, c'est – ils sont basés sur des jalons.

    à lire :  'Halifax coche toutes les cases:' Pourquoi les entreprises ciblent N ...

    Thomas Diffely – D.A. Davidson & Co. – Analyste

    D'accord. Génial. Merci pour votre temps.

    Ran Bareket – Vice-président et directeur financier

    Merci Tom.

    Opérateur

    Notre prochaine question vient de John Marchetti de Stifel. Allez-y.

    John Marchetti – Stifel, Nicolaus & Company – Analyste

    Merci beaucoup. Scott, juste pour faire le suivi de certains de ces trucs Nutronics. Vous avez également parlé dans A&D de la signature de ce contrat de 38 millions de dollars. Devrions-nous en voir une partie, l'essentiel? Que pensons-nous de cette contribution en 2020, étant donné que cela a été signé au 4e trimestre?

    Scott Keeney – Co-fondateur et président-directeur général

    Ouais bien. Cela a donc été signé au quatrième trimestre. C'est pour une entreprise de longue date et nous verrons ces revenus sur 2020 et en '21.

    John Marchetti – Stifel, Nicolaus & Company – Analyste

    D'accord. Et puis juste – et étant donné la façon dont vous parlez maintenant des produits laser par rapport à l'aérospatiale et à la défense, pouvez-vous simplement nous aider à définir le niveau, je suppose, en quoi ce produit laser si vous l'auriez découpé de la même manière aurait été 1T 2019? Juste pour avoir une idée de la façon dont nous envisageons cela dans une perspective de croissance.

    Ran Bareket – Vice-président et directeur financier

    Donc, à l'avenir, nous présenterons nos finances dans deux segments différents. Les produits laser, si vous voulez, sont tous les produits hérités que nous avons dans nLIGHT, y compris trois – ces trois marchés finaux: aérospatial et défense, industriel et microfabrication. Le développement avancé, ce sera principalement le revenu de Nutronics, mais il y a aussi des revenus hérités au sein de nLIGHT que c'est le même portefeuille de bénéfices que le Nutronics, qui est un contrat à frais fixes. Il y a aussi des revenus de nLIGHT. Et donc, nous le présenterons sous le segment Développement avancé. En 2020, nous fournirons également les revenus de Nutronics en tant qu'indépendant. Il sera donc plus facile de comparer la pomme à pomme et la croissance organique par rapport à la croissance inorganique.

    John Marchetti – Stifel, Nicolaus & Company – Analyste

    Excellent. D'accord. Et puis, enfin, en regardant 2020, Scott, vous avez mentionné certains des moteurs de la demande qui semblent se raffermir un peu avant l'impact du coronavirus. Je me demandais simplement si vous pouviez passer une minute ou deux à vous développer à ce sujet un peu si cela était déterminé par le mélange, si vous l'avez vu sur quelques marchés différents, mais juste un peu de sens là-bas alors que nous commençons à penser au-delà des impacts à plus court terme de la couronne et pensons peut-être à la deuxième moitié de '20 et même au-delà. Je vous remercie.

    Scott Keeney – Co-fondateur et président-directeur général

    Ouais bien. Nous avons vu un large éventail d'indicateurs différents. Certes, du vaste marché, des domaines comme la microfabrication, certainement, l'intérêt pour la 5G et d'autres facteurs là-bas que nous constatons une amélioration globale des perspectives. Et puis en plus, notre capacité à gagner ensuite des parts dans le monde, certes, on y voit des progrès continus. Nous pensons donc que le virus COVID-19 – certainement, il a un impact à court terme, nous pensons qu'il sera temporaire et nous l'observons de très près.

    John Marchetti – Stifel, Nicolaus & Company – Analyste

    Je vous remercie.

    Opérateur

    Notre prochaine question vient de Jim Ricchiuti de Needham & Company. Allez-y.

    James Ricchiuti – Needham & Company – Analyste

    Merci. Bonne après-midi. Encore une question sur l'impact du virus sur les résultats du premier trimestre. Y a-t-il un impact plus important sur ce dont nous avons discuté précédemment en tant qu'activité de microfabrication, juste en raison de la marge atteinte?

    Ran Bareket – Vice-président et directeur financier

    Non. Jim, nous n'irons pas à ce niveau. Qu'est-ce que ces 8 millions de dollars exactement? D'où ça vient? Quels marchés finaux? Cependant, ce que je peux vous dire, comme Scott l'a mentionné dans les remarques liminaires, avant le virus, au début – à la fin du dernier trimestre, au début – avant le Nouvel An chinois au début de ce trimestre, nous a vu une forte demande dans tous les marchés finaux. Malheureusement, ce virus que nous avons estimé actuellement sur la base de ce que nous savons que l'impact sera de 8 millions de dollars et qu'il provient des marchés finaux industriels et de la microfabrication.

    James Ricchiuti – Needham & Company – Analyste

    D'accord. Et votre installation est à – près de Shanghai. Est-ce correct?

    Scott Keeney – Co-fondateur et président-directeur général

    Correct.

    Ran Bareket – Vice-président et directeur financier

    Correct.

    Scott Keeney – Co-fondateur et président-directeur général

    Ouais. À Pudong, Shanghai.

    James Ricchiuti – Needham & Company – Analyste

    Ouais. Donc, juste curieux en termes d'effectifs, combien de personnes avez-vous récupérées dans l'établissement? Et quel genre de – peut-être pouvez-vous parler un peu de la perturbation au sein de la main-d'œuvre dans cette installation?

    Scott Keeney – Co-fondateur et président-directeur général

    Ouais bien. Et c'est ce que nous avons vu, c'est qu'à court terme, cela a certainement un impact significatif, car les gens revenaient du Nouvel An chinois et il y avait des restrictions de voyage. Il y a des limites à la possibilité de quitter son appartement. Et puis il y a aussi les quarantaines. Tous ces facteurs sont donc réunis. Et nous avons certainement – nous sommes de retour et opérationnels. Nous avions au départ une capacité plus limitée. Alors certainement, au cours du mois prochain, il y aura un impact plus important. Mais alors que nous entamons le mois de mars, je pense que nous serons de retour à – sensiblement de retour à la normale d'ici là. Et oui, à Shanghai, les données qui viennent de Chine, c'est un peu difficile de savoir exactement sur quelles données s'appuyer. Mais selon Johns Hopkins, l'impact a été relativement plus limité à Shanghai. Nous avons donc de la chance et notre équipe se rassemble.

    James Ricchiuti – Needham & Company – Analyste

    Je l'ai. Et en ce qui concerne Nutronics, est-ce cette marge que vous avez vue pendant une partie du trimestre? Est-ce une façon de – je me demande comment Ran, nous devrions penser au profil de marge brute de cette entreprise, ou devrions-nous y penser en fonction de ce que vous avez décrit dans la section des perspectives?

    Ran Bareket – Vice-président et directeur financier

    Ouais. Ce que j'ai décrit dans la section perspectives. Le segment de développement avancé, qui sera encore une fois principalement Nutronics, la façon de considérer que la marge brute sera une marge à un chiffre élevée. Et pour être honnête avec vous, comme je l'ai déjà mentionné, ce sera la majorité, sinon, tous les coûts seront enregistrés dans le coût des marchandises vendues et, par conséquent, le bénéfice va être proche de ces chiffres, comme ainsi que l'EBITDA. L'EBITDA au T4 pour la contribution de Nutronics de 2,5 millions $, 2,6 millions $ était de 10%. Cela va être à peu près peut-être un peu plus bas que cela, mais à l'avenir, c'est l'EBITDA que nous devrions nous attendre à obtenir de Nutronics ou des segments de développement avancé.

    James Ricchiuti – Needham & Company – Analyste

    Et oui, je peux comprendre que cette entreprise est axée sur des jalons. Je me demande simplement, au cours de l'année, comment devrions-nous penser que vous êtes en mesure de resserrer l'éventail des revenus que vous pourriez tirer de cette entreprise. Je me demande simplement, à quel moment, au cours de l'année, allons-nous obtenir un peu plus de précision sur la contribution de l'entreprise. Ou est-ce que ça va être difficile parce que c'est peut-être chargé en back-end?

    Ran Bareket – Vice-président et directeur financier

    Ouais. Comme Scott l'a mentionné, oui, il s'agit d'un jalon et au fur et à mesure que nous progressons, nous allons – évidemment, nous vous donnerons de plus en plus d'informations et cette gamme sera de plus en plus petite. Nous vous fournirons donc autant d'informations que nous le pouvons autant que des informations précises que nous pouvons pour l'entreprise Nutronics à mesure que nous progressons et que nous livrons ces jalons.

    James Ricchiuti – Needham & Company – Analyste

    D'accord. Et dernière question, si vous le permettez, juste – je ne sais pas si vous avez donné de la couleur au Q4, le secteur industriel et nous n'entendrons probablement pas beaucoup de choses à l'avenir, mais le secteur industriel Q4 à l'intérieur et à l'extérieur de la Chine.

    Scott Keeney – Co-fondateur et président-directeur général

    Ouais. Je pense donc que nous continuerons de croître en dehors de la Chine à environ 10% de croissance là-bas et à l'intérieur de la Chine, elle est en baisse de 20%. Nous assistons donc à une croissance en dehors de la Chine avec l'adoption, en particulier Corona dans les grands OEM du monde entier.

    James Ricchiuti – Needham & Company – Analyste

    D'accord. Je vous remercie.

    Ran Bareket – Vice-président et directeur financier

    Merci, Jim.

    Opérateur

    Notre prochaine question vient de Greg Palm de Craig-Hallum Capital Group. Allez-y.

    Greg Palm – Craig-Hallum Capital Group – Analyste

    Ouais. Merci. Vous nous avez lancé un tas de chiffres ici. Donc, je l'ai peut-être manqué, mais la contribution de Nutronics au quatrième trimestre, c'était quoi?

    Ran Bareket – Vice-président et directeur financier

    Ainsi, la contribution de Nutronics au quatrième trimestre a été de nouveau de 2,6 millions de dollars sur la première ligne du chiffre d'affaires. C'était une marge de 11,4% – une marge brute, je suis désolé et environ 10% ou 250 000 $ d'EBITDA.

    Greg Palm – Craig-Hallum Capital Group – Analyste

    D'accord. Et donc, dépouillant cela, cela ressemble à – donc les revenus étaient encore un peu supérieurs aux perspectives précédentes sur le haut de gamme. Donc, je veux dire, qu'est-ce qui, selon vous, a poussé cette force par rapport aux conseils précédents, que ce soit lié au segment ou basé sur la géographie?

    Ran Bareket — Vice President and Chief Financial Officer

    You are talking about the $40 million — roughly $40.3 million for nLIGHT, right?

    Greg Palm — Craig-Hallum Capital Group — Analyst

    Yeah, yeah, versus the $36 million to $40 million?

    Ran Bareket — Vice President and Chief Financial Officer

    Correct. It is mainly came from the industrial and mainly came from industrial, rest of the world, in China, but specifically more in China, yes.

    Greg Palm — Craig-Hallum Capital Group — Analyst

    D'accord. And Ran, you mentioned something about the expectation that the shortfall of revenue, the $8 million, will get maybe pushed out or realized in certain periods. I mean, I guess, what's your visibility in there? I mean, what's your best guess that this gets pushed out to further quarters to some point later this year or next? I mean, what's your best guess at this point?

    Ran Bareket — Vice President and Chief Financial Officer

    It's really, really hard to say. And the only assumption that we can have right now is when we are comparing where we were before the Chinese New Year or before the virus and where we are today. Those $8 million was the best assessment that we have before the Chinese New Year. This is where we are today. The only logic assumption that when the business will come back specifically in China when we will have a full utilization in our factory, we will be able to deliver all of that demand. If it will be in Q2 or Q3, really, really difficult to say at this point.

    Greg Palm — Craig-Hallum Capital Group — Analyst

    Do you have better visibility into some of these supply chain impacted — impacts that you mentioned?

    Ran Bareket — Vice President and Chief Financial Officer

    Non.

    Greg Palm — Craig-Hallum Capital Group — Analyst

    D'accord. And, I guess, just last one. As it relates to the Tier 1 customer announcement that you mentioned on the last call. Are you still expecting a ramp-up of activity this year with that customer given everything that's going on, or is anything on hold? Has anything changed with those initial expectations?

    Scott Keeney — Co-Founder and Chief Executive Officer

    Oui. We're still expecting the ramp this year. And largely that's outside of China. So there certainly will be some supply chain interruptions, but to first order that still is progressing ahead.

    Greg Palm — Craig-Hallum Capital Group — Analyst

    D'accord. That's what I figure. D'accord. Merci.

    Scott Keeney — Co-Founder and Chief Executive Officer

    Je vous remercie.

    Opérateur

    Our next question comes from Andrew DeGasperi of Berenberg. Allez-y.

    à lire :  Comment démarrer une entreprise de location de scooters

    Andrew DeGasperi — Berenberg Capital Markets — Analyst

    Ouais. Merci d'avoir répondu à mes questions. First on the gross margin side. I wanted to know in terms of the product mix you have in Q4 and in Q1 and given the acquisition, do you — when do you think you might be able to return to that 30%-plus gross margin level? Could it be a 2020 event, or do you think it would take longer than that?

    Ran Bareket — Vice President and Chief Financial Officer

    Good question. So first of all, when we are talking about the margin, it's important to distinguish between the two segments that we have, right? Again, the Advanced Development, which is again mainly Nutronics will come with a low margin. As I mentioned before, it will be roughly high-single-digit margin. And in order to compare apples-to-apples to where we were like you did with the 30% or above 30%, you need to take that out from the equation. And this is one of the main reasons why we will report it on a two separate segments, so it's going to be easier for our investors to understand what is the margin that we have in our Laser Products versus what is the margin that we have in the Advanced Development. So this is first point that I want to make and we need to take that out.

    If we are comparing apple-to-apple on Laser Products then the revenue in Q4 was definitely a low revenue. It was without Nutronics 24%. It was a low revenue. And the main reason was mix, mix and lower volume, obviously. If you — if I will refer back to our presentation that we just presented and you can find it in our website on Slide 17, you can see a water flow of the margin last — in Q4 2018 versus Q4 2019. There was a 10% impact or 1,000 basis points impact due to the mix and due to the volume. The mix with the lower microfabrication more revenue from China, etc., etc., impact our margin, as well as the lower revenue.

    However, what we are going forward and again put aside the coronavirus, it's really difficult to talk about that variable as well, but put that aside, the opportunities that we have going forward on Laser product, it is mainly growing the Company outside of China. Going back to, call it, normal level of microfabrication revenue, grew — continue to grow the top line on industrial rest of the world, as well as aerospace and defense. That additional revenue with better mix than where we were in Q4 2019 definitely will improve the margin. When we will go back to the 70%, 70%-plus margin? It's hard to say. But it's definitely we will improve the margin as long as we will be able to continue to grow the top line, and continue to grow the top line with that, call it, quality revenue outside of China and aerospace and defense.

    Andrew DeGasperi — Berenberg Capital Markets — Analyst

    Je l'ai. And then maybe as a follow-up in terms of the stock-based comp, I noticed that it perked up in Q4, I think. I'm not sure — correct me, if I'm wrong, that's a similar level in Q1. Should this be the rate that we assume going forward? Or was there some kind of acquisition/timing due to the end of the year?

    Ran Bareket — Vice President and Chief Financial Officer

    Oui.

    Andrew DeGasperi — Berenberg Capital Markets — Analyst

    D'accord.

    Ran Bareket — Vice President and Chief Financial Officer

    So in Q4, the stock-based compensation was around $4.3 million impact on the quarter where roughly — almost $400,000 out of it was in COGS, the rest of it is in opex. As a result of the acquisition that we did with Nutronics, if you recall, we provided $15.8 million in our RSUs. Those RSUs, the cost of those RSUs that vested over four years it's roughly $1 million a quarter. We already recognized $0.5 million out of it in Q4. So we will have an additional $0.5 million in Q1. Therefore, you should expect that the Q1 stock-based compensation costs to be higher by roughly $0.5 million more than what it was in Q4 '19.

    Andrew DeGasperi — Berenberg Capital Markets — Analyst

    Je l'ai. This is very clear. Je vous remercie.

    Ran Bareket — Vice President and Chief Financial Officer

    Je vous remercie.

    Opérateur

    Our next question comes from Mark Miller of The Benchmark Company. Allez-y.

    Mark Miller — The Benchmark Company — Analyst

    Merci d'avoir répondu à ma question. You mentioned that you were seeing a pickup prior to coronavirus uptake in microfabrication. Does that include a pickup in diode orders from your semiconductor customers?

    Scott Keeney — Co-Founder and Chief Executive Officer

    Ouais. We don't break out the end demand, Mark there. So — and frankly, in many cases, we don't know where the end products are going. So we sell into diode-pumped solid-state laser manufacturers and they laser manufacturers and they use their products in a wide range of different end markets. So yeah, we saw a pickup there.

    Mark Miller — The Benchmark Company — Analyst

    Just was wondering Apple was concerned about some supply chain disruptions. Would — do you have a concern that if there are supply chain disruptions there might be some inventory builds at some of your customers?

    Scott Keeney — Co-Founder and Chief Executive Officer

    Do you mean in the past inventory or because of COVID-19? So you're…

    Mark Miller — The Benchmark Company — Analyst

    Because people can't — say people can't make a certain product that involves your diodes or whatever that — since they can't build the products, they might start building up inventory because they're acquiring components but they're not using them in the builds.

    Scott Keeney — Co-Founder and Chief Executive Officer

    Ouais. To be honest, we haven't really thought about all the permutations. Right now, we're trying to get our team back together in building products. We certainly see demand there and what's likely to happen as ramifications there and it's hard to speculate there.

    Mark Miller — The Benchmark Company — Analyst

    The tick up in R&D in December quarter that was just Nutronics and that's expected to continue roughly at that level through the rest of 2020?

    Ran Bareket — Vice President and Chief Financial Officer

    So, first of all, no. Most of the pickup was investment in Q4 was investment that we did here in Laser Product or in nLIGHT. In terms of the opex, I think that, there are a few. In Q4, there were two unique items in the opex. One of them was the amortization of intangibles as a result of the acquisition. The other one was $0.5 million expenses related to the acquisition. Going forward, without stock-based compensation, opex roughly will be flat, maybe will be — during 2020, it will go up slightly as a result of merit increase in those type of costs, but not more than that.

    Mark Miller — The Benchmark Company — Analyst

    So what type of tax expense are you modeling for 2020? Is it going to be roughly 25% a quarter, or is it going to go down?

    Ran Bareket — Vice President and Chief Financial Officer

    The right way to look at it is not as a percentage of revenue. The right way to look at it, it's going to be roughly anywhere between $600,000 to $800,000 expense a quarter.

    Mark Miller — The Benchmark Company — Analyst

    Je vous remercie.

    Ran Bareket — Vice President and Chief Financial Officer

    Je vous en prie.

    Opérateur

    Our next question comes from Joe Wittine of Edgewater Research. Allez-y.

    Joseph Wittine — Edgewater Research — Analyst

    Je vous remercie. In the China fiber portion of the industrial market, I'm wondering if Scott, do you have any quick updates there or thoughts on competitive intensity specific to China fiber?

    Scott Keeney — Co-Founder and Chief Executive Officer

    Meaning from Q4?

    Joseph Wittine — Edgewater Research — Analyst

    Ouais.

    Scott Keeney — Co-Founder and Chief Executive Officer

    Ouais. Q4, we saw sort of similar trends that we've seen over past few years. So, no big uptick there. We continue to make progress with our higher-power fiber lasers for cutting and also making progress in welding also in that market.

    Joseph Wittine — Edgewater Research — Analyst

    D'accord. And sticking with fiber. For Corona, what is the — what is your baseline expectations, Scott, for what — how big of a piece adjustable will represent kind of as a percent of your overall industrial fiber segment?

    Scott Keeney — Co-Founder and Chief Executive Officer

    Ouais. As we're working with new customers and new design wins, it's the vast majority of those design wins. There are certain customers that aren't necessarily looking at Corona. But that's the minority. Majority of what we're looking at is in most applications Corona adds significant value. So it's a key for those design wins.

    Joseph Wittine — Edgewater Research — Analyst

    D'accord! Super. And then finally, on Nutronics. Ran, you described how the opex has essentially stuffed into COGS. Do you have an apples-to-apples kind of EBIT or EBITDA comparison to perhaps your other AD business, so we can model that?

    And then, secondarily, does that Advanced Development gross margin that you disclosed, which is really helpful by the way, does that have room to kind of grow going forward and show some economies of scale or — because you're selling to primes, does it kind of stay relatively stable?

    Scott Keeney — Co-Founder and Chief Executive Officer

    Ouais. Let me — Joe I'll start and maybe Ran can jump in too. So, I mean, look, the economics of — the reason we broke this out is because the economics of the business is just different. We've always had this business in place with the DARPA contracts or other government-funded research contracts where gross margins frankly not a really super helpful metric. And Ran gave a good overview what the EBITDA looks like there. So that's why we broke it out. And so, we'll be breaking out to show Nutronics and our legacy business. As those development programs transition into products, those products are in our core laser business. And over time, that's where those programs go and that's where they've gone in the past. And then you're talking about just different economics there.

    Joseph Wittine — Edgewater Research — Analyst

    I see. Je vous remercie.

    Opérateur

    Ceci conclut notre séance de questions et réponses. I would like to turn the conference back over to Jason Willey for any closing remarks.

    Jason D. Willey — Senior Director of Investor Relations and Corporate Development

    I'd like to thank everyone for their participation today, and let you know we're available over the coming days and weeks if you have any follow-up questions. Have a good rest of your day.

    Opérateur

    [Operator Closing Remarks]

    Duration: 50 minutes

    Appeler les participants:

    Jason D. Willey — Senior Director of Investor Relations and Corporate Development

    Scott Keeney — Co-Founder and Chief Executive Officer

    Ran Bareket — Vice President and Chief Financial Officer

    Thomas Diffely — D.A. Davidson & Co. — Analyst

    John Marchetti — Stifel, Nicolaus & Company — Analyst

    James Ricchiuti — Needham & Company — Analyst

    Greg Palm — Craig-Hallum Capital Group — Analyst

    Andrew DeGasperi — Berenberg Capital Markets — Analyst

    Mark Miller — The Benchmark Company — Analyst

    Joseph Wittine — Edgewater Research — Analyst

    More LASR analysis

    Tous les relevés d'appel des gains

    nLIGHT, Inc. (LASR) Transcription de l'appel des résultats du quatrième trimestre 2019
    4.9 (98%) 32 votes
     

    Julien