DSP Group Inc (DSPG) Transcription de l'appel des résultats du quatrième trimestre 2019

Source de l'image: The Motley Fool.

DSP Group Inc (NASDAQ: DSPG) Call of Earnings Q4 20193 février 2020, 8 h 30 HE

Contenu:

  • Remarques préparées
  • Questions et réponses
  • Appeler les participants
  • Remarques préparées:

    Opérateur

    Mesdames et messieurs, merci d'avoir tenu et bienvenue à la conférence téléphonique sur les résultats du groupe DSP du quatrième trimestre et de l'année 2019. À l'heure actuelle, tous les participants sont en mode d'écoute uniquement. Après la présentation des conférenciers, il y aura une séance de questions-réponses. [Operator Instructions] Je dois vous conseiller que cette conférence est enregistrée aujourd'hui.

    Et je voudrais maintenant remettre la conférence à votre premier orateur aujourd'hui, Tali Chen. Allez-y.

    Tali Chen – Vice-président corporatif et chef du marketing

    Je vous remercie. Bonjour mesdames et messieurs. Je suis Tali Chen, vice-présidente d'entreprise et directrice du marketing du groupe DSP. Bienvenue à notre conférence téléphonique sur les résultats du quatrième trimestre et de l'année 2019. Lors de l'appel d'aujourd'hui, nous avons également avec nous M. Ofer Elyakim, chef de la direction et M. Dror Levy, chef des finances. Avant de commencer, je voudrais vous rappeler que lors de cette conférence téléphonique, nous ferons des déclarations prospectives sur nos orientations financières pour le premier trimestre 2020, la croissance des revenus en 2020, les initiatives de croissance étant sur une trajectoire ascendante et étant primaires générateurs de revenus, optimisme quant à notre portefeuille d'engagement avec des clients stratégiques, reprise du segment des communications unifiées en 2020, dynamisme et croissance de l'ULE en Europe et aux États-Unis. Nous n'assumons aucune obligation de mettre à jour ces déclarations prospectives. Pour plus d'informations sur les risques et les facteurs qui pourraient affecter la déclaration prospective faite dans les présentes, veuillez vous référer au facteur de risque discuté dans notre formulaire 10-K 2018 et dans les autres rapports SEC que nous avons déposés.

    Maintenant, je voudrais donner la parole à Ofer Elyakim, notre PDG. Ofer, la parole est à vous.

    Ofer Elyakim — Directeur Général

    Merci, Tali. Bonjour à tous et merci de vous joindre à nous aujourd'hui.

    J'espère que vous avez eu l'occasion de lire notre communiqué de presse, que nous avons distribué plus tôt ce matin. Je voudrais commencer par passer en revue nos résultats pour le quatrième trimestre et l’année entière, puis commenter la progression de notre plan d’affaires et, enfin, fournir un contexte à nos perspectives. Dans peu de temps, Dror vous fournira des commentaires détaillés sur nos résultats financiers pour le quatrième trimestre et l'année entière, et nos perspectives pour le premier trimestre de 2020.

    Nos résultats du quatrième trimestre étaient supérieurs aux prévisions sur la plupart des paramètres financiers. Les revenus de 29,3 millions de dollars ont augmenté de 12% d'une année sur l'autre, tandis qu'ils ont diminué de 6% sur une base séquentielle. Nous avons terminé le trimestre avec des revenus record provenant des initiatives de croissance, atteignant 19,6 millions de dollars et représentant les deux tiers de nos revenus. Cette réalisation a conduit l'expansion trimestrielle des marges brutes GAAP et non-GAAP à 50,9% et 51,2% respectivement. Les initiatives de croissance ont bénéficié d'une solide dynamique dans tous les segments de produits. SmartVoice, SmartHome et Communications unifiées ont augmenté respectivement de 21%, 63% et 17% d'une année sur l'autre.

    Avec des revenus annuels de 73,8 millions de dollars provenant d'initiatives de croissance, représentant 63% du total des revenus et conduisant les marges brutes à un niveau durable de 50% et plus au cours des trimestres, 2019 marque l'année au cours de laquelle le groupe DSP a réussi à se positionner comme une IA voix de premier plan et Entreprise de technologie IoT tout en maintenant une solide ingénierie et une discipline financière.

    Nous avons terminé l'année avec des revenus de 117,6 millions de dollars sur une base annuelle et malgré le manque de demande dans le segment des communications unifiées que nous avons connu en 2019, les revenus tirés des initiatives de croissance ont tout de même augmenté de 15% d'une année sur l'autre, dépassant le un niveau de croissance des revenus de 12% en 2018 et portant les marges brutes annuelles GAAP et non-GAAP à un niveau record de 50,6% et 51% respectivement.

    Enfin, au cours de l'exercice, nous avons généré 10,5 millions $ de flux de trésorerie d'exploitation et terminé l'année avec un solde de trésorerie de 131 millions $. Nous sommes ravis de l'élan et de l'acceptation de nos nouveaux produits et technologies et enthousiasmés par le nombre de nouveaux engagements que nous avons conclus avec des clients stratégiques.

    Au CES 2020 en janvier, l'interface utilisateur vocale et l'IA ont occupé le devant de la scène et nos solutions en font partie intégrante. Pendant le salon, nous avons démontré avec succès notre leadership et nos technologies de pointe pour l'IA et l'IoT vocales. De plus, nous avons présenté un nombre record de produits nouvellement lancés par les grandes marques grand public, les fournisseurs de services de niveau 1 et les principaux OEM intégrant nos produits SmartVoice, SmartHome et Unified Communications à travers les applications IoT, l'informatique mobile, les entreprises et les écouteurs et voici quelques exemples . Aujourd'hui, notre

    Opérateur

    Nos solutions SmartVoice pilotent l'interface utilisateur et l'IA vocales dans un large éventail d'applications, avec plus de 80 produits de plus de 40 fournisseurs, y compris des marques de niveau 1 telles qu'Arlo, Facebook, GoPro, Logitech, Lenovo, Samsung et TCL qui tirent parti de notre voix et de notre intelligence artificielle. des solutions pour concevoir et commercialiser des produits hautement différenciés et innovants.

    Dans notre segment SmartHome, trois principaux fournisseurs de services de niveau 1 ont choisi notre produit ULE comme technologie IoT sans fil principale, y compris Orange en France et ADT aux États-Unis et incitent davantage d'OEM et d'ODM à jouer un rôle actif dans l'écosystème ULE en pleine croissance.

    Dans le domaine des communications unifiées, nous avons établi notre position de leader en obtenant des engagements avec tous les 7 principaux fabricants OEM d’entreprise, notamment Cisco, Avaya, Poly, Yealink, Mitel, ALE et NEC. Ces réalisations stratégiques, ainsi que notre portefeuille exceptionnel d'engagements en matière de conception, renforcent notre succès et valident que nos initiatives de croissance poursuivront leur trajectoire ascendante et deviendront le principal moteur de nos activités à l'avenir.

    Maintenant, je voudrais passer à la mise à jour commerciale par segment, en commençant par SmartVoice. Au cours du trimestre, nous avons généré des revenus d'environ 4,9 millions de dollars grâce aux ventes de produits SmartVoice, ce qui représente une croissance de 21% d'une année sur l'autre par rapport au quatrième trimestre de 2018, tout en représentant une baisse de 1% sur une base séquentielle. Nous sommes ravis de la performance du segment SmartVoice en 2019, atteignant un chiffre d'affaires record de 19,3 millions de dollars et une croissance de 78% par rapport à 2018.

    Au cours du trimestre, nous avons continué d'élargir notre gamme de produits et nos engagements avec les principales marques d'électronique grand public, comme en témoignent les lancements de nouveaux produits suivants. Facebook a lancé un système de visioconférence très innovant, son Portal TV, intégrant notre SoC avancé haute performance audio et machine learning. Leviton a lancé son Decora Dimmer avec la prise en charge des services vocaux Alexa, tirant parti de notre SoC audio vocal couplé à nos algorithmes de traitement vocal, comprenant la réduction du bruit, la formation de faisceaux et l'annulation d'écho. Le matériel et les algorithmes sont optimisés pour des performances en champ lointain à faible encombrement et à faible coût. Nortek a sélectionné nos produits SmartVoice pour son système de réponse d'urgence personnel Numera Libris, prenant en charge une longue durée de vie de la batterie tout en ajoutant des fonctionnalités d'écoute permanente. Ces réalisations, associées aux récentes victoires sur le marché des smartphones, y compris le nouveau smartphone Oppo K2, continuent de démontrer la profondeur, la force et la diversité de notre franchise SmartVoice et notre capacité à réduire la consommation d'énergie, tout en élevant la barre sur la qualité et performances pour les périphériques périphériques.

    Au CES, nous avons démontré comment nous exploitons notre expertise vocale pour créer des solutions d'IA innovantes alors que la prochaine frontière de l'apprentissage automatique est désormais appliquée à la voix. Alors que davantage de traitement de l'IA est effectué en périphérie pour résoudre les problèmes de confidentialité, réduire la latence et mieux utiliser la bande passante disponible, du matériel plus efficace et des algorithmes associés doivent être étroitement couplés et optimisés pour répondre aux exigences des consommateurs. Nous continuerons à enrichir notre portefeuille de produits avec la suite d'algorithmes et de matériel qui répondent au besoin croissant de créer des solutions d'intelligence artificielle de plus en plus précises pour les périphériques de périphérie, pour des applications telles que la détection du son, la proximité, le balisage acoustique et plus encore, tout en maintenant la puissance la plus faible consommation. Nous pensons que notre activité SmartVoice continuera d'être un moteur de croissance essentiel, propulsant un large éventail de nouvelles applications passionnantes.

    Passons au segment des communications unifiées. Au quatrième trimestre, nous avons réalisé un chiffre d'affaires de 10 millions de dollars, soit une augmentation de 17% en glissement annuel, tout en restant stable sur une base séquentielle. Nous avons terminé l'année avec des revenus de 38,1 millions de dollars, ce qui représente une baisse de 2% d'une année à l'autre et bien que nous soyons déçus par ce résultat et attribuons le manque à gagner principalement à un retard dans le calendrier des commandes provenant d'incertitudes liées aux préoccupations liées à la guerre commerciale ainsi que la faiblesse des dépenses informatiques des entreprises, nous restons très confiants dans la reprise de ce segment cette année, propulsée par la conception à volume élevé que nous avons sécurisée en 2019, qui a déjà commencé le transport de masse et devrait contribuer de manière significative à nos revenus 2020 ainsi que des conceptions supplémentaires que nous avons obtenues, y compris l'OEM de niveau 1 et deux autres ODM qui ont lancé de nouvelles gammes de téléphones IP avec écrans bicolores, l'OEM de niveau 1 qui a lancé une nouvelle série de téléphones IP pour le marché UCaaS pour compléter son propre portefeuille de locaux.

    Sur la base de notre portefeuille d'engagement, nous sommes convaincus que nous sommes bien positionnés pour la surperformance et la croissance des revenus dans les segments des communications unifiées cette année.

    Passons à notre gamme de produits SmartHome. Au cours du quatrième trimestre, nous avons généré 4,7 millions de dollars de revenus, ce qui représente une augmentation d'une année sur l'autre de 63% et une augmentation de 23% sur une base séquentielle. Les revenus de la maison intelligente pour l'année entière de 16,3 millions de dollars ont augmenté de 12% d'une année sur l'autre. Au cours du trimestre, nous avons réalisé un événement marquant pour le groupe DSP et obtenu notre première victoire importante aux États-Unis, ce qui devrait ouvrir la voie à une large adoption du marché par ULE en Amérique. ADT, un important fournisseur de services de sécurité américain a annoncé qu'il avait choisi notre technologie ULE comme connectivité principale pour sa nouvelle offre de sécurité sans fil. Le système, qui a été présenté au CES, comprend une gamme de capteurs IoT, ainsi qu'un concentrateur et une caméra. De plus, certains de ces appareils intégreront également notre technologie SmartVoice. Nous sommes enthousiasmés par l'élan de la technologie ULE et espérons que cette réalisation propulsera une expansion plus rapide de l'écosystème ULE avec des produits et des marques supplémentaires ainsi que son adoption par un fournisseur de services de premier plan. Cette dynamique est également attestée par les victoires suivantes et les lancements de nouveaux produits.

    à lire :  AI saisit les emplois des DJ et des employés d'entrepôt, plus OpenAI ...

    Golden Mark a sélectionné notre technologie ULE pour sa nouvelle gamme d'appareils sans fil pour la maison intelligente, y compris un gradateur encastré, un interrupteur mural, un gradateur enfichable, un interrupteur enfichable et un détecteur de fuite d'eau. Ooma a lancé un clavier de sécurité intelligent basé sur notre technologie ULE. Le clavier permet de contrôler le système Smart Security d'Ooma qui comprend déjà une sirène ainsi qu'un capteur de mouvement, un capteur de porte / fenêtre, un capteur d'eau pour détecter les fuites et un capteur de porte de garage, qui utilisent tous notre technologie ULE. Nous sommes optimistes quant à la dynamique de conception et à la croissance de cette catégorie de produits en 2020 et au-delà, dans la foulée d'une forte traction pour ULE, tant en Europe qu'aux États-Unis.

    Et maintenant, une mise à jour sur le marché des téléphones sans fil. Nos revenus de téléphonie sans fil au quatrième trimestre étaient conformes à nos attentes. Les revenus des services sans fil ont diminué de 8% en glissement annuel pour atteindre 9,7 millions de dollars et ne représentaient que 33% des revenus totaux du quatrième trimestre. Pour l'ensemble de l'année 2019, notre activité sans fil a généré des revenus de 43,9 millions de dollars, soit une baisse de 18% d'une année sur l'autre, ce qui est conforme au modèle de déclin séculaire de 15% à 20%. Nous continuons de gérer prudemment cette activité de levier financier et de réinvestir ses bénéfices pour alimenter la croissance future de nos initiatives de croissance performantes.

    Maintenant, pour une mise à jour de nos perspectives pour le premier trimestre. Compte tenu de l'attention que nous accordons aux clients et de notre propre évaluation, nous prévoyons que nos revenus du premier trimestre se situeront entre 28 et 30 millions de dollars. Le point médian de cette fourchette d'orientation implique une croissance des revenus d'une année sur l'autre de 3%. Le point médian des indications implique également que les initiatives de croissance devraient représenter 60% à 64% de nos revenus du premier trimestre.

    Pour résumer, nous sommes ravis de la réponse du marché à nos produits et technologies Produits et technologies, ainsi que du nombre croissant d'engagements de niveau 1. Nous pensons que ces réalisations consolideront notre succès futur dans la foulée d'un solide portefeuille de victoires en matière de conception, qui devraient contribuer à une solide performance et à une croissance des revenus cette année. J'aimerais maintenant passer la parole à Dror, notre directeur financier. Dror, la parole est à vous.

    Dror Levy – Vice-président des finances et chef de la direction financière

    Merci, Ofer.

    Je vais maintenant passer en revue le compte de résultat du quatrième trimestre 2019 de haut en bas. Pour chaque poste, je fournirai les résultats des PCGR des États-Unis, ainsi que les frais de rémunération en actions inclus dans ce poste, les frais liés à l'acquisition précédente et les différences de taux de change liées à une nouvelle norme comptable liée au long terme. baux.

    Nos revenus pour le quatrième trimestre de 2019 se sont élevés à 29,3 millions de dollars. La marge brute pour le trimestre était de 50,9%. La marge brute pour le trimestre comprenait une charge de rémunération en actions d'un montant de 0,1 million de dollars. Les dépenses de R&D se sont élevées à 8,8 millions de dollars, y compris les charges de rémunération en actions d'un montant de 0,6 million de dollars. Les charges d'exploitation pour le trimestre se sont élevées à 16,1 millions de dollars, y compris des charges de rémunération en actions de 1,7 million de dollars [Phonetic]et l'amortissement des actifs incorporels acquis d'un montant de 0,1 million de dollars.

    Le revenu financier pour le trimestre a été de 0,5 million de dollars. Le revenu financier du trimestre comprenait des écarts de change de 0,1 million $ liés à une nouvelle norme comptable relative aux baux à long terme. Ces différences de taux de change ont été exclues de nos résultats PCGR pour le trimestre.

    L'économie d'impôts pour le trimestre s'est élevée à 0,6 million de dollars et les avantages fiscaux inclus résultaient de la variation des impôts différés liés aux immobilisations incorporelles et aux charges de rémunération en actions pour un montant net de 0,3 million de dollars. La perte nette s'est établie à 0,1 million de dollars, y compris des charges de rémunération en actions de 1,8 million de dollars, un amortissement des actifs incorporels de 0,1 million de dollars, des écarts de change de 0,1 million de dollars et l'effet d'avantage fiscal de 0,3 million de dollars. Le bénéfice net non-GAAP, à l'exclusion de ces éléments qui viennent d'être décrits, était de 1,6 million $ pour le trimestre. En l'absence de bénéfice par action GAAP pour le trimestre, l'impact négatif des charges de rémunération en actions sur le BPA était de 0,07 $. Le bénéfice positif des impôts différés sur le BPA était de 0,01 $ et le bénéfice dilué par action non-GAAP, à l'exclusion des éléments qui viennent d'être décrits, était de 0,06 $ par action.

    Veuillez consulter le rapport actuel sur le formulaire 8-K que nous avons déposé auprès de la SEC ce matin pour un rapprochement complet [Phonetic] de la présentation non-GAAP à la présentation GAAP.

    Passons maintenant au bilan. Nos débiteurs à la fin du quatrième trimestre de 2019 ont diminué à 15,4 millions de dollars comparativement à 21,6 millions de dollars à la fin du troisième trimestre, ce qui représente un niveau de 47 jours de ventes. Notre inventaire est passé de 8,7 millions de dollars à la fin du troisième trimestre à 7,5 millions de dollars, ce qui représente un niveau de 47 jours. Nos liquidités et titres négociables ont augmenté de 10,4 millions de dollars au quatrième trimestre et se situaient au niveau de 131,3 millions de dollars au 31 décembre. Notre situation de trésorerie et de titres négociables au cours du trimestre a été affectée par les éléments suivants: 10,8 millions de dollars de liquidités ont été fournis par les opérations; 0,3 million de dollars en espèces ont été utilisés pour l'achat d'immobilisations corporelles; 0,1 million de dollars en espèces provenant d'exercices d'options par les employés; 0,2 million de dollars correspond à la variation de la valeur marchande et de l'amortissement de plusieurs titres.

    Maintenant, je voudrais vous fournir nos projections pour le premier trimestre de 2020. Nos projections pour le premier trimestre, y compris l'impact des charges de rémunération en actions et des dépenses liées aux acquisitions, sont les suivantes. Les revenus devraient se situer entre 28 et 30 millions de dollars. Nous prévoyons que notre marge brute se situera entre 50% et 52%. R&D attendue – devrait être supérieure à notre taux d'exécution de l'ordre de 10 à 11 millions de dollars. Pour le reste de l'année, les dépenses de R&D devraient revenir à un niveau de 8 à 10 millions de dollars par trimestre. Les charges d'exploitation devraient se situer entre 17 et 19 millions de dollars. Les revenus financiers devraient se situer entre 500 000 $ et 700 000 $ [Phonetic]. Nous ne prévoyons pas d'impôts sur les bénéfices ou d'avantages fiscaux pour le trimestre sur une base non conforme aux PCGR. Et notre part en circulation devrait se situer entre 24 millions et 25 millions d'actions.

    Nos projections pour le premier trimestre incluent un amortissement de 0,1 million de dollars des actifs incorporels. Nos projections pour le premier trimestre incluent également les montants suivants prévus pour les charges de rémunération en actions: le coût des biens vendus comprend 0,1 million de dollars; Les dépenses de R&D comprennent de 0,7 million à 0,9 million de dollars; et les charges d'exploitation totales comprennent de 1,9 million de dollars à 2,1 millions de dollars.

    Et maintenant, je voudrais ouvrir la ligne aux questions et réponses. Opérateur, s'il vous plaît.

    Questions et réponses:

    Opérateur

    Merci Monsieur. [Operator Instructions] Et votre première question vient de la lignée de Matt Ramsay de Cowen. Allez-y, votre ligne est ouverte.

    Matt Ramsay – Cowen – Analyste

    Merci beaucoup. Ofer, c'était – évidemment, au CES également, super d'entendre parler de la victoire du design ADT et il semble que ULE commence à prendre un peu pied. Peut-être pourriez-vous parler un peu de vos attentes quant à la taille de ce design gagnant lors de son déploiement?

    Et puis deuxièmement, si je ne me trompe pas, je pense que c'est là-bas – la plate-forme de bricolage et peut-être pourriez-vous parler, s'il y a des opportunités sur, en quelque sorte, la plate-forme principale d'ADT et aussi et quelles pourraient être les différences entre les deux notre plateforme grand public et la plateforme DIY? Je vous remercie.

    Ofer Elyakim — Directeur Général

    Salut, Matt, et merci pour votre question. Donc, en ce qui concerne la dynamique ULE, nous sommes en effet ravis. Au cours des deux dernières années, l'ULE était un phénomène qui était principalement européen, où nous abordions et concevions principalement la technologie avec à la fois la sécurité et les télécommunications, de sorte que ses fournisseurs et aujourd'hui ont à la fois Verisure qui fait partie de la titrisation directe et la ensemble SmartHome – Magenta SmartHome de Deutsche Telekom et aussi Maison Connect et Maison Protegee qui sont la maison intelligente et la maison sécurisée d'Orange qui sont tous basés sur la technologie ULE. Et en fait, en 2019, nous avons fait des efforts importants pour commercialiser et promouvoir la technologie aux États-Unis et nous pensons que les caractéristiques uniques de la technologie sous la forme de son support naturel pour la voix et la voix sont une exigence clé pour les fournisseurs de services de sécurité. Il s'agit aujourd'hui d'un cas d'utilisation très important qui sera déployé et utilisé par tous les principaux fournisseurs de services de sécurité.

    Et quand nous regardons ce domaine, nous voyons en quelque sorte deux marchés différents qui sont aujourd'hui adressés par de nombreux fournisseurs de sécurité différents, tous deux issus du bricolage et c'est la possibilité d'acheter un système de sécurité – essentiellement un système de sécurité complet dans la vente au détail, installez-le, souscrivez à un certain niveau de service avec cette marque et obtenez un certain niveau de capacités en matière de surveillance à domicile et la possibilité d'avoir accès à toutes sortes de services supplémentaires par rapport au marché de la sécurité professionnelle traditionnelle et – lorsque nous regardons un marché comme les États-Unis avec environ 120 millions de foyers, nous voyons une grande opportunité en matière de sécurité pour ULE pour nos produits et technologies, y compris SmartVoice et nous pensons qu'il y aura une croissance continue sur ce marché par l'adoption Sur ce marché par l'adoption de plus de bricolage ainsi que la sécurité professionnelle existante. Nous voyons certainement aujourd'hui que le marché de la sécurité DIY est en plein essor et nous voyons beaucoup d'activité et beaucoup de nouvelles marques qui se penchent sur cette initiative de marché et il y a aussi, bien sûr, le côté professionnel qui est géré par un système assez stable et fournisseur de services important comme ADT. Du point de vue des attentes, je dirais qu'il est encore trop tôt pour dire quel serait l'impact, mais nous avons certainement des attentes de voir cela être un moteur dans nos revenus SmartHome cette année. Comme vous pouvez le comprendre à la fois du CES et des commentaires préparés, chaque système est livré avec de nombreux chipsets ULE qui existent essentiellement dans presque tous les capteurs, ainsi que dans de nombreux capteurs aux capacités de SmartVoice. Donc, le contenu en dollars ici est assez riche et nous nous attendons également à voir les volumes. Ce produit est maintenant disponible dans le commerce de détail et nous allons bien sûr le surveiller de très près et ensuite essayer de vous fournir autant d'informations que possible, mais en plus, nous espérons également que nous verrons suivre le type de fournisseur de services bellwether qui a choisi cette solution pour le bricolage, qu'il y aura également de nouvelles opportunités pour pénétrer également le côté professionnel ainsi que la capacité d'engager et de tirer parti de ce que nous avons fait jusqu'à présent et de ce que nous pouvons fournir à ce marché avec ce soutien naturel pour deux voix bidirectionnelle, activation vocale, beaucoup de capacités d'intelligence artificielle en périphérie, nous pensons que cela sera très fortement applicable à de nombreux autres participants sur ce marché et cela fait certainement partie de notre plan d'exploitation pour les deux prochaines années. Nous sommes donc très enthousiasmés par l'élan et je pense que vous en avez vu beaucoup au CES.

    à lire :  Consultant travail à domicile | Créer son entreprise

    Matt Ramsay – Cowen – Analyste

    Merci, Ofer, pour tous les détails. Pour ma suite, Dror, je voulais poser des questions sur la marge brute, évidemment, le mixage aide, mais je me souviens quand nous avons eu la conversation sur la façon de sortir la société du bas des 40 et maintenant vous êtes dans le bas … Années 50. Donc, bravo sur ce front. Je me demande si vous pourriez nous faire part de vos commentaires sur la façon dont vous pensez que les marges pourraient évoluer et peut-être nous rappeler la collecte de vos activités de croissance, à quel point celles de DECT sont-elles, juste une séparation de la marge brute sur le mix serait utile . Je vous remercie.

    Dror Levy – Vice-président des finances et chef de la direction financière

    Oui bien sûr. Merci pour la question, Matt. Donc, tout d'abord, comme vous l'avez vu également, lorsque nous examinons le premier trimestre 2020, nous voyons déjà que le point médian est à 51%, ce qui est mieux que nous ne l'étions en moyenne en '19. Donc, nous cherchons déjà à améliorer la marge et nous pensons que lorsque nous regardons tout au long de l'année, nous pouvons même améliorer ce nombre à peut-être quelque chose qui se rapproche de 51%, 52%. Dans l'ensemble, comme vous l'avez indiqué à juste titre, les deux facteurs. Le premier, c'est comme si la combinaison des produits était un chiffre d'affaires et je dirais, comme les communications unifiées, SmartVoice et aussi SmartHome ont tendance à avoir une meilleure marge brute. Dans le sans fil comme nous le voyons d'année en année et c'est aussi quelque chose qui est démontré dans notre présentation. Premièrement, nous constatons que la proportion de ces initiatives de croissance augmente, nous aussi – les marges sont passées, disons, de 40% à quelque 50%. C’est une chose.

    L'autre chose que nous prévoyons de voir en 2020 est la croissance des revenus. Donc, une partie de notre marge brute, tout le coût des marchandises est également fixe et une fois que les revenus augmentent, cette proportion des dépenses fixes diminue. Ainsi, nous prévoyons également que cela aura un impact sur l'amélioration des marges brutes au premier trimestre et tout au long de l'année. Ce sont, je dirais, les deux principaux facteurs, la composition et le niveau des revenus.

    Matt Ramsay – Cowen – Analyste

    Merci encore, les gars. Je l'apprécie.

    Opérateur

    Je vous remercie. Et votre prochaine question vient de la lignée de Jaeson Schmidt de Lake Street. Allez-y, votre ligne est ouverte.

    Jaeson Schmidt – Lake Street – Analyste

    Salut les gars, merci d'avoir répondu à mes questions. Je veux juste commencer sur le segment des communications unifiées. Je sais que l'inventaire excédentaire dans le canal a vraiment eu un impact sur 2019. Pensez-vous que cet inventaire est maintenant effacé cependant?

    Ofer Elyakim — Directeur Général

    Salut, Jaeson. Donc, si j'ai bien compris, votre question portait sur le stock excédentaire que nous avons vu au début de l'année dernière ou même au quatrième trimestre de 2018, que cela ait disparu ou non. Donc, sur la base de notre compréhension de la dynamique du marché, 2019 en tant qu'année civile a été assez difficile pour cette catégorie, comme vous l'avez mentionné avec précision, nous avons commencé l'année avec cette pile d'inventaire qui provenait des préoccupations de la guerre commerciale et de la nécessité peut-être d'obtenir des marchandises en dehors de la Chine et les avoir à l'étranger afin qu'ils ne soient soumis à aucun tarif futur. Et puis, au cours de l'année, ces préoccupations ont persisté et, en fait, en octobre, les tarifs étaient censés atteindre cette catégorie. Et à la fin de la journée, il y avait un accord qui a été signé, donc d'une manière que ces tarifs n'ont jamais vraiment eu lieu, mais nous avons également vu en 2019, des dépenses informatiques beaucoup plus lentes qui ont également atteint cette catégorie et ont en quelque sorte ralenti vers le bas de l'épuisement de cet inventaire.

    D'où nous sommes aujourd'hui, et encore une fois, ce n'est pas que nous ayons une visibilité très claire sur l'inventaire des canaux, car ce marché comporte plusieurs couches jusqu'à ce que vous atteigniez réellement le client final contrairement à la vente au détail. Nous sommes convaincus et sur la base de notre vérification que les niveaux des stocks sont beaucoup, beaucoup plus bas que ceux où ils étaient lorsque nous avons commencé l'année dernière, ce qui signifie que les stocks sont beaucoup, beaucoup plus proches des niveaux normaux. Et donc pour le moment, nous ne considérons pas les stocks ou les stocks excédentaires comme un problème pour l'exécution au cours de cette année et nous pensons qu'avec le bon pipeline de nouveaux produits qui sont maintenant en production de masse, nous sommes bien positionnés pour la croissance des revenus cette année. et cette nouvelle victoire de conception qui s'est prolongée jusqu'à très tard l'année dernière est maintenant entièrement montée en puissance et en production de masse, et cela renforce fondamentalement la confiance dans notre capacité à réellement atténuer s'il y aura une faiblesse avec la croissance de cette catégorie tout au long de 2020 .

    Et je pense qu'au cours de cette année, nous espérons que nous serons en mesure de sécuriser des prises encore plus lucratives qui, d'une certaine manière, alimenteront nos attentes et notre capacité à surperformer principalement au cours des deux prochaines années.

    Jaeson Schmidt – Lake Street – Analyste

    D'accord, c'est très utile. Et puis, juste à titre de suivi, je pense que le trimestre dernier, les applications non-smartphones au sein de SmartVoice étaient à plus de 70%, curieux de savoir ce que c'était au quatrième trimestre et si vous vous attendez à ce que cette composition reste relativement stable en 2020?

    Ofer Elyakim — Directeur Général

    Oui. Donc, en ce qui concerne la composition du produit SmartVoice, les smartphones par rapport aux catégories non-smartphones, je pense que pour l'année, pour 2019, il s'agissait à peu près de 25% de smartphones et 75% de non-smartphones, et en fait, les 75% étaient assez réparties de manière égale entre les tablettes, les appareils photo et les divertissements via les téléviseurs, les télécommandes et les produits haut de gamme.

    Et si je regarde le quatrième trimestre, j'aurais tendance à supposer qu'il est timide de 20% pour les smartphones et d'environ 80% pour les non-smartphones. Et les smartphones fluctueront en fonction de leur date de lancement et généralement le cycle de vie est assez court par modèle. Donc, je pense qu'il y aura – il y aura toujours des fluctuations cette année, mais je suppose que ce sera une répartition de 20 à 80 en faveur du côté non-smartphone. Là, nous pensons que nous construisons en fait beaucoup d'entreprises de franchise. Comme vous l'avez vu, par exemple, du côté du divertissement, ainsi que du côté de la caméra et du côté de la tablette, nous pensons qu'il y a beaucoup de valeur et beaucoup de capacité à croître et à voir beaucoup plus de produits incorporant ces capacités. Et je pense que le prochain pilier de cette croissance au cours des trois prochaines années, dont beaucoup sera autour de l'IA, donc l'analyse audio ou l'IA audio à la périphérie, et je pense qu'il y aura beaucoup plus de valeur qui sera stimulée Là. Et sur le front du smartphone, je crois que vous connaissez l'analyse audio et la capacité de remplacer de nombreux éléments de détection à l'intérieur du téléphone par l'acoustique, ce sera une proposition de valeur majeure qui dépassera de loin tout ce que vous pouvez faire avec Wake on Voice et toujours à l'écoute, la possibilité de le faire à très faible puissance, la possibilité de créer beaucoup plus de valeur tout en prenant en charge toutes les nouvelles exigences pour les smartphones – et l'écran sans bord et le manque de capacité à installer n'importe quel matériel à l'avant de l'appareil lui-même. Ainsi, nous pensons que notre franchise SmartVoice continuera de jouer un rôle clé dans notre croissance à l'avenir.

    Jaeson Schmidt – Lake Street – Analyste

    D'accord, merci beaucoup.

    Opérateur

    Je vous remercie. Et votre prochaine question vient de la lignée de Charlie Anderson de Dougherty & Company. Allez-y.

    Charlie Anderson – Dougherty & Company – Analyste

    Oui, merci d'avoir répondu à mes questions. Quelques-uns sur les conseils très rapidement. Il semble, en fonction du montant des initiatives de croissance en pourcentage des revenus, que le sans-fil augmentera de manière séquentielle et annuelle. Donc, je me demande si vous pourriez peut-être aborder ce qui se passe là-bas et peut-être comment cela affecte le reste de l'année si c'est le cas?

    Et puis, secondairement sur la R&D, merci pour le commentaire qu'il va revenir à des niveaux plus normaux le reste de l'année, mais juste un peu curieux de savoir quel a été le coup de pouce qui a créé le plus grand niveau au T1. Merci.

    Ofer Elyakim — Directeur Général

    Merci, Charlie. Donc, nous allons peut-être commencer par la dernière partie de votre question en premier. Donc, en ce qui concerne la R&D et les OpEx comme l'a commenté Dror, nous pensons que le T1 sera temporairement élevé, principalement en raison de certaines dépenses de bandes que nous avons et nous faisons essentiellement une bande au cours de ce trimestre et cela prendra essentiellement la Les dépenses de R&D au premier trimestre devraient être supérieures à la moyenne et elles devraient revenir à la normale. Donc, ce sont plus sur les fronts NRE, le type de dépenses non récurrentes. Ainsi, cela prend essentiellement en charge les dépenses OpEx et R&D au T1.

    Et votre autre question concernait les conseils pour Q1 et où est sans fil. Ainsi, le sans fil fluctuera et là encore, il y a très peu de contrôle que nous avons vis-à-vis du type de ligne de tendance là-bas. Je crois que nous modélisons, et je pense que vous devriez également modéliser cette baisse de 15% à 20%. Donc, en ce moment, nous ne voyons pas de changement dans le niveau des déclins. Et oui, il y aura des fluctuations. Comme vous pouvez le comprendre, le dernier T4 était artificiellement bas dans un sens où la récupération était lente, peut-être, c'est une sorte de décalage par rapport aux compositions d'une année à l'autre.

    Donc, c'est comme une maquette facile au T4 et au T1, mais je ne vois pas de changement dans la tendance. Je pense que nous allons voir cette année. C'est une augmentation supplémentaire de la proportion entre les initiatives de croissance qui devrait se transformer en un type de mélange 70-30 ou peut-être plus que cela. Je pense que ce sont les tendances que nous nous attendons à voir cette année et il y aurait ce genre de fluctuations trimestrielles qui sont très difficiles, en quelque sorte, à comprendre pourquoi au T1, nous voyons en fait une bonne dynamique dans le sans fil et un bon carnet de commandes, mais j'ai aucun moyen – de vraies explications pour cela. I can only allude that what we believe is the 15% to 20% decline is the right way to model this going forward and growth across our growth initiatives for the year, and this is kind of how we see gross margin expansion, and we believe that the healthy trends should also continue in 2020.

    à lire :  Combien cela coûte-t-il de démarrer une entreprise de conseil?

    Charlie Anderson — Dougherty & Company — Analyst

    Great, thank you so much for that color. And then, for my follow-up on Unified Communications, I know you have the large win for this year, but it also sounded like you're optimistic of potentially a few others as well. I wonder if something has changed in the pattern in terms of replacement cycle there, in terms of you guys replacing incumbents, or is it just so happened that things are sort of lined up well in the past 12 months? Just any commentary on sort of the trajectory of that business over time. Merci.

    Ofer Elyakim — Chief Executive Officer

    Sûr. So, on the UC front, I do believe that we have seen a lot of changes in the market. First of all, we've seen the UCaaS or the — the SIP trunking or the Unified Communication as a Service becoming a major part of the market and we see a lot of disruption there with new service providers both for rich media and collaboration solution as well as endpoints, a lot of new endpoints elements from headsets and two other conferencing solutions for personal desktop, in-home conferencing etc.

    So there is, I think, a lot of investment and change that is driving the market and perhaps also creating some opportunities for companies like us that have been investing in this market and today have the most comprehensive product portfolio and technologies that, in a way, meet all of those requirements and I think that we are really today, the one-stop shop for this market, for any vendor that is looking for a high-quality, high-performing solution. So, what we are doing is in way a making sure that we're supporting our partners, our customers in this domain and enabling them to upgrade and build new capabilities, better voice quality, better video quality across the solutions. And as we've seen, this has been a long type — a long tail type of a market where design and refreshes tend to happen once every couple of years and we've waited patiently and hopefully a lot of that will pay off for us in the near future. So we're, I would say, very optimistic and we believe that we have all the right capabilities and merits to win the sockets that will be available for refresh.

    Charlie Anderson — Dougherty & Company — Analyst

    Great, thank you so much.

    Operator

    Je vous remercie. [Operator Instructions] Your next question comes from the line of Raji Gill of Needham & Company. Please go ahead. Raji, your line is open. Please can you check you're not on mute? D'accord. Moving on to your next question from the line of Suji Desilva of Roth Capital. Please go ahead.

    Suji Desilva — ROTH Capital — Analyst

    Hi, Ofer. Hi, Dror. Hopefully you can hear me. The non-smartphone SmartVoice, can you rank order the Top 2 or Top 3 revenue contributors you expect in that segment in 2020 and which ones are going to be growing the fastest [Indecipherable].

    Ofer Elyakim — Chief Executive Officer

    Hi, Suji. I think the question was around the main contributors in the SmartVoice segment, right.

    Suji Desilva — ROTH Capital — Analyst

    Right, outside smartphones, yeah.

    Ofer Elyakim — Chief Executive Officer

    SmartVoice outside smartphones. Yes, if you take the $19.3 million that we generated in 2019, about 25% of that was smartphones. So, 75% was non-smartphone. And in these sockets, in a way, we have three key franchises. One is the entertainment side which includes TVs, remote controls. This is close to 25%, a little bit shy of 25% of revenues. Tablets are around 20% of those $19.3 million, maybe,

    Operator

    A little bit ahead of that. Cameras are about 25% and then we have other IoT, the other IoT category that will include smart speakers and the hearables, etc. I think that when we look at 2020, we do expect hearables and wearables to become more — a meaningful part of that business and to start generating revenues there as well and that we hope to make it one of the, kind of, the key five categories, including smartphones, entertainment, tablets and cameras. So, I would say these are kind of the five categories today we're focusing on. Our roadmap is targeted to solve a lot of future issues and provide a lot of capabilities and value-added solutions as we discussed in terms of AI on the edge, the ability to really drop the power consumption considerably while elevating the performance, the ability to conduct far field in very high quality using battery-powered device, the ability to run a lot of machine learning classifier in the same time, on-chip, on a battery-operated device. So all of that, I think, should bode very well for each of these five key categories that we're focusing on today. So, I hope I answered your questions, Suji.

    Suji Desilva — ROTH Capital — Analyst

    You did, Ofer. Je vous remercie. And then, the inclusion of AI as a feature there and AI on the edge, that kind of upgrade if you would, is that an incremental revenue or ASP opportunity? Is that just the kind of feature upgrade that keeps you in these platforms and when does that layer in or is that really already being used by the customers?

    Ofer Elyakim — Chief Executive Officer

    Oui. So first of all, it does basically increase the content. So, it does raise the ASP for the devices that we we're in. I think that also whenever there is a dilemma between we're just running software versus running it on a dedicated ultra-low-power machine learning type of a chip, then the more capabilities such chip can provide, the higher the likelihood of the selection of a dedicated processor just for that versus running software on the AP. And today, we do have, and we are running these AI on the edge capabilities, the ability to do a sound event detection and audio analytics are running today in production on our chipset.

    Suji Desilva — ROTH Capital — Analyst

    Okay, great. All right, thanks guys.

    Operator

    Je vous remercie. [Operator Instructions] And your next question comes from the line of Ari Shusterman of Needham. Please go ahead.

    Ari Shusterman — Needham — Analyst

    Salut les gars. Good job on the quarter. So this is Ari taking the question for Raji Gill. And my first question is about your Unified Communications business. Can you talk about where you're seeing the business go this year and a bit about on design win pipeline in this business? Je vous remercie.

    Ofer Elyakim — Chief Executive Officer

    Hi, Ari, and then thanks for the question. So, in the Unified Communication business for this year, I believe that we are optimistic that we are going to outperform this year. I think, we did see the shortfall that we experienced in 2019 due to the trade war as well as the lower demand, mainly related to business IT spending. We believe that today with the additional wins, with the additional products that we're shipping, we are well positioned to be able to generate a nice revenue growth from the UC product segment. I think that when addressing some of the comments that were made earlier, we believe that the inventory levels today are at closer to normal levels versus the significant or excess inventories that we saw just the year ago.

    So, by looking at all the fronts, we do hope and believe that we are positioned well for outperformance and revenue growth in this business, mainly coming from our ability to shift and win a lot of new products that are shipping this year that were not in last year. So, just these are creating the revenue growth for us and I believe that they will be able to absorb even if there will be certain hiccups, which right now we don't anticipate, but we believe that the traction and our ability to generate revenue growth in UC this year, the chances are very, very good. We're very optimistic.

    Ari Shusterman — Needham — Analyst

    Ouais. And I had a follow-up I wanted to ask if there are any new markets or verticals that you plan to target in the future that you believe will be beneficial to further growth and margin expansion whether that's through M&A or through organic means targeting new verticals…

    Ofer Elyakim — Chief Executive Officer

    Ari, I'm sorry, but we could not — we have some problems hearing you well. So, can you repeat the question please.

    Ari Shusterman — Needham — Analyst

    D'accord. Ouais. So, I was just asking if there are any new markets or verticals that you plan to target in the future that would be beneficial to growth and margins?

    Ofer Elyakim — Chief Executive Officer

    I think that — from new markets — new market penetration, I believe that today, we are focusing on the three segments of SmartHome with everything that comes behind — under this umbrella, IoT, consumer, service provider, professional, as well as industrial, Unified Communication which is the professional business market, SmartVoice, which also includes a broad array of many different consumer electronic products. We mentioned, I think, and also demonstrated a lot of capabilities around hearables at CES, which you saw from glasses to headsets, and I believe that this will be, as a product category, I think this product category will hold a lot of potential growth and the need to incorporate a lot more technology in order to create more differentiation in the market and I believe that DSP Group is well equipped with very relevant technology to meet the market requirements. We are serving for many years the markets of low power, voice, the ability to do low-power processing of value-added, to do sensing capabilities. So, if you're asking about a new product category, yes, that's definitely hearables does look as a promising new product category for us and we believe that we will be able to serve it with the several of the new products that we have launched that you've seen at CES.

    Operator

    Je vous remercie. There are no further question at this time. I would now like to hand the call back over to Tali Chen.

    Tali Chen — Corporate Vice President and Chief Marketing Officer

    Je vous remercie. During the first quarter, DSP Group will participate in the 32nd Annual ROTH Conference on March 15 to March 17 in Orange County. Thank you for listening in and for your interest in DSP Group, and we look forward to report back to you in 90 days.

    Operator

    [Operator Instructions]

    Duration: 55 minutes

    Call participants:

    Tali Chen — Corporate Vice President and Chief Marketing Officer

    Ofer Elyakim — Chief Executive Officer

    Dror Levy — Corporate Vice President of Finance and Chief Financial Officer

    Matt Ramsay — Cowen — Analyst

    Jaeson Schmidt — Lake Street — Analyst

    Charlie Anderson — Dougherty & Company — Analyst

    Suji Desilva — ROTH Capital — Analyst

    Ari Shusterman — Needham — Analyst

    More DSPG analysis

    All earnings call transcripts

    DSP Group Inc (DSPG) Transcription de l'appel des résultats du quatrième trimestre 2019
    4.9 (98%) 32 votes
     

    Julien