Défaite pour les grandes sociétés d'électricité alors que le régulateur s'installe sur 180 jours …

TOM LEE / STUFF

Selon les règles actuelles, les consommateurs qui n'achètent pas l'électricité peuvent finir par payer des centaines de dollars de plus par an que nécessaire, suggèrent les sites de comparaison de prix.

Les détaillants d'électricité seront empêchés pendant 180 jours d'essayer de «reconquérir» les clients qui sont passés à un fournisseur rival, a annoncé l'Office de l'électricité.

Cette décision est une victoire pour les petites compagnies d'électricité indépendantes, dont certaines craignaient que le régulateur n'impose une interdiction plus courte de 90 jours.

Meridian, Mercury et Genesis Energy, les «gentailers» majoritairement publics, avaient tous plaidé pour une interdiction de 30 à 90 jours seulement.

L'objectif de l'interdiction temporaire de reconquête est d'empêcher les grands détaillants d'électricité d'attendre que les clients décident de changer de fournisseur avant de leur offrir un prix compétitif.

LIRE LA SUITE: * Les sociétés d'électricité disposent de six mois pour modifier les règles de paiement avant que le gouvernement n'intervienne * Plan pour empêcher les compagnies d'électricité d'essayer de reconquérir leurs clients *

Cette décision vise à répondre aux préoccupations soulevées lors de la revue des prix de l'électricité de l'année dernière, selon laquelle une minorité importante de Kiwis qui n'ont jamais acheté d'électricité paient trop des centaines de millions de dollars, car leur coutume est tenue pour acquise par leur fournisseur.

Des trucs

Le gouvernement espérait que son examen des prix de l'électricité, décrit ci-dessus en octobre, ferait baisser les prix de l'électricité, mais a déclaré qu'il pourrait être nécessaire d'intervenir directement pour voir certains changements se réaliser.

Le détaillant indépendant Electric Kiwi a estimé le montant de cette "taxe de fidélité" à 500 millions de dollars par an.

à lire :  Un guide étape par étape pour démarrer une entreprise

Rien n'empêchera les clients de revenir à leur fournisseur d'origine pendant la période de 180 jours, mais leur fournisseur d'origine ne pourra pas les approcher avec des offres pour les inciter à revenir.

Le directeur général de l'Autorité de l'électricité, James Stevenson-Wallace, a déclaré que l'interdiction des reconversions, qui débutera le 31 mars, serait bonne pour les consommateurs.

"C'est une incitation pour les détaillants à offrir d'avance de meilleurs prix et produits à leurs clients, plutôt que d'attendre qu'ils décident de partir avant de leur proposer une meilleure offre", a-t-il déclaré.

L'autorité prévoit que cela faciliterait l'entrée de nouvelles sociétés d'électricité sur le marché et que les petits détaillants développent leurs activités.

Mais Meridian a fait valoir que l'interdiction désavantagerait les clients qui ont changé de fournisseur, car ils auraient moins d'options si les détaillants perdants étaient empêchés de faire des contre-offres.

L'Autorité de l'électricité a déclaré qu'elle surveillerait le respect de la règle et son impact sur la concurrence, et examinerait son impact au cours des trois prochaines années.

Défaite pour les grandes sociétés d'électricité alors que le régulateur s'installe sur 180 jours …
4.9 (98%) 32 votes
 

Julien