Après une collaboration avec Dior, l'entreprise poursuit sa …

Depuis un demi-siècle, Uniwax a fait sa marque comme l'un des principaux
fabricants de la célèbre impression de cire. En Afrique de l'Ouest et plus spécifiquement
en Côte d'Ivoire, cette marque fait partie des leaders. En avril 2019, Uniwax a fait
ses débuts dans le monde de la mode de luxe en collaborant avec Dior. Au
croisière collection 2020 à Marrakech, la célèbre maison a présenté son
collection de prêt-à-porter présentant des tissus imprimés en cire avec des motifs créés
et les tissus produits par Uniwax dans son usine en Côte d'Ivoire.

Pour en savoir plus, FashionUnited s'est entretenu avec Jean-Louis Menudier, le PDG
Uniwax, lors d’une réunion au bureau de l’entreprise à Yopougon, en banlieue de
Abidjan en Côte d'Ivoire.

Photo: Jean-Louis Menudier, PDG Uniwax; Uniwax.

Quand et comment avez-vous été contacté par Dior?

La connexion a été établie grâce à l'anthropologue, Anne Grosfilley, qui
a publié une étude sur l'histoire des empreintes de cire en Afrique. Nous la connaissons bien
depuis qu'elle a visité Uniwax à la fin des années 90. Elle a aussi vécu longtemps
au Togo, où elle a continué à écrire ce livre sur des tirages de cire (Wax & Co:
anthologie des tissus imprimés d'Afrique [Anthology of African printed
fabrics], NDLR) et c'est là que l'histoire commence.

Maria Grazia Chiuri, directrice artistique de Dior, s’est intéressée à cette
étudier et voulait inclure des impressions de cire dans ses créations. Alors Anne Grosfilley
lui a dit que Uniwax serait le meilleur endroit pour produire de la cire de qualité
tirages, tout d'abord parce que nous observons le processus traditionnel de production du
impressions de cire et d'autre part parce que nous utilisons du coton africain, transformé en Afrique.
De plus, nous sommes une entreprise très flexible, donc nous pourrions
répondre très rapidement et facilement à des exigences particulières, comme celle de
Dior.

Comment s'est passée la collaboration?

Les choses se sont passées très vite. L'équipe Dior est venue ici pour une réunion à
Février 2019 et la collection a été présentée fin avril
meme annee. Nous avons créé 42 designs en ligne avec le brief et leur très
Instructions détaillées. En particulier, nous avons travaillé sur les cartes de Tarot et Jouy
tissus qui sont la propriété de la maison Dior. Nous les avons modifiés pour
en faire des tissus imprimés en cire. Ce fut une grande collaboration, une grande
alliance entre l'Europe et l'Afrique.

Allez-vous continuer à collaborer avec Dior?

Seul le temps nous le dira. Nous avons déjà réalisé un autre projet avec
Dior depuis cette première collaboration. Nous avons créé un tissu personnalisé
(pagne) pour un célèbre artiste italien à porter lors de son concert d'été
tour.

à lire :  Travail à domicile chef cuisine | Créer son entreprise

Avez-vous d'autres collaborations comme celle-ci?

Nous avons eu d'autres collaborations avec des marques internationales mais pas sur
cette échelle. Nous avons collaboré avec Eastpak sur deux collections de
sacs à dos par exemple.

Comment Uniwax réagit-elle à la concurrence et à la contrefaçon?

Pour faire face à l'énorme volume d'exemplaires provenant principalement de Chine, nous
agir de manière très simple. Notre stratégie est de concevoir plus rapidement que
le copieur peut copier! Nous intervenons également sur la communication en
s'adresser à notre public cible. Nous présentons régulièrement de nouvelles collections, nous
avoir un magazine de mode pour soutenir ces nouveaux designs etc … Notre
la communication met l'accent sur le côté nouveau plutôt que sur le côté traditionnel et
fonctionne bien. La preuve est qu'au cours des cinq dernières années, la demande a dépassé
la fourniture.

Cette forte demande s'explique également par le fait que les impressions à la cire
ont bénéficié d'une large couverture médiatique ces dernières années. Sentez-vous cela
avec votre clientèle?

De toute évidence, nous participons également à cette couverture médiatique via notre propre
magazines de mode. À un moment donné, nous avons ciblé les jeunes de notre
communication afin de les sensibiliser à ce nouveau produit made in Africa.
Nous voulions montrer que les imprimés en cire peuvent être portés tous les jours et par les jeunes
gens. Jusque-là, les grands designers n'utilisaient que des professionnels maigres
des mannequins pour leurs shows, pour des séances photos etc … Nous avons choisi de photographier
des gens ordinaires, des hommes et des femmes ordinaires. Nous avons commencé cette stratégie en 2008
et au fil des ans, nous avons vu sortir les premiers jeunes, même pour
boîtes de nuit, en tenue imprimée wax. La tendance a ensuite grandi et je crois que nous
y a contribué.

Ne pensez-vous pas que ce sera démodé à un moment donné?

Non, cela durera puisque l'image et les valeurs associées à ce
tendance ne fait que se renforcer au fil du temps. Nous bougeons de plus en plus
vers des tissus entièrement confectionnés par nos soins, avec du coton africain,
entièrement filé et tissé en Afrique. Aujourd'hui, nous sommes à 35 pour cent et dans deux ou
trois ans, nous envisageons d'atteindre cent pour cent. Je pense que tous les
les valeurs associées à la marque contribueront à renforcer cette image
parmi les consommateurs.

De quelle manière Uniwax fonctionne-t-il de manière écoresponsable?

Nous avons commencé à installer une chaudière à biomasse pour produire notre vapeur, qui
est la principale source d'énergie utilisée dans le processus industriel. Nous n'utilisons pas de carburant
du pétrole, peu de gaz, etc. mais principalement de la biomasse et nous sommes des pionniers à cet égard.
La deuxième phase de notre engagement consistera à recycler 95% des
l'eau utilisée dans nos processus et les cinq pour cent restants seront
totalement compensé. Enfin, nous envisageons d'installer des panneaux solaires sur tous les toits
de l'usine Uniwax afin de générer notre énergie électrique quotidienne. Nous sommes
pleinement engagé dans une démarche écologique et éco-responsable.

Photo: Uniwax; FashionUnited.

Vous avez récemment lancé votre site Web de vente. Comment ça se passe?

Nous l'avons lancé en mars 2019 et nous sommes très au début de cette
aventure. Nous ne voulions pas prendre le risque de lancer le site Web à la fois
au niveau international et au niveau de la sous-région. Nous nous sommes concentrés
entièrement sur Abidjan. Bien sûr, le site est disponible en français et
Anglais mais la livraison a lieu dans les points de collecte et uniquement dans nos magasins
Abidjan. Pour le moment, nos tissus sur mesure sont le seul produit
disponible à la vente sur notre site internet. Les clients choisissent parmi une collection de
dessins, ils choisissent les couleurs et ils peuvent personnaliser davantage leur
commandes en leur ajoutant jusqu'à cinq photos haute définition différentes. le
le tissu, qui fait au moins 180 cm, est disponible cinq jours plus tard.

à lire :  5 façons de doubler votre argent

Nous l'avons testé pendant plus de dix mois et nous avons l'intention de développer notre produit
gamme très rapidement. Nous sommes en train de finaliser l'extension à
notre site Web pour le rendre disponible à l'international avec une livraison partout dans le
monde. Gardez à l'esprit qu'en Afrique, il est extrêmement difficile de
livraisons à domicile comme cela se fait en Europe. Nous voyons des start-ups qui
essaient de s'établir sur ce marché, mais pour le moment je fais
pense pas que cela fonctionne très bien. Dès que ce service est
disponible, nous en ferons usage.

Quelle est la taille du chiffre d'affaires en ligne actuellement?

Le chiffre d'affaires reste pour l'instant confidentiel. Ce n'est pas encore très élevé.
Nous allons développer la vente de tissus sur mesure très rapidement et
ajouter d'autres produits. Le prochain objectif est d'offrir plus de méthodes de paiement afin
pour améliorer cette gamme de services.

Capture d'écran Uniwax.

Les empreintes de cire ont récemment fait l'objet de vives critiques sur les réseaux sociaux.
les réseaux. Les gens s'opposent aux empreintes de cire pour ne pas être africains. Comment tu
répondre à ces attaques?

J'ai vu de nombreuses attaques … Si l'on devait définir des empreintes de cire aujourd'hui, je
pense qu'il faut d'abord se rappeler qu'ils sont d'origine indonésienne, comme
batik, et ils n'ont jamais revendiqué une origine africaine. Ils sont à l'origine un
produit fait à la main et ils sont toujours fabriqués de la même manière dans
L'Indonésie ces jours-ci. La première entreprise à industrialiser la production de
les tissus de cire étaient Vlisco aux Pays-Bas. Cette marque continue d'être un
producteur d'impressions de cire de la plus haute qualité à ce jour.

Quand j'ai lu ces commentaires, en particulier ceux qui attaquaient les Européens et
en particulier les Néerlandais, je les trouve ridicules. Pour parler des empreintes de cire, vous
doivent également examiner l'aspect commercial. En fait, il est important de garder
sachant que les tirages à la cire ont, depuis le tout début, été achetés et utilisés par
Africains. Ensuite, ils sont devenus un produit vendu par les femmes africaines sur le continent
et aujourd'hui, après avoir été complètement acceptés en Afrique, ils sont
processus de devenir un produit mondial bien que d'origine indonésienne.

En outre, il convient de noter que les impressions à la cire néerlandaise ne représentent pas
même un pour cent du marché de l'imprimé africain. Aujourd'hui, le marché
L'Afrique est dominée par les géants industriels chinois qui représentent plus de
90 pour cent de la production d'imprimés africains.

Les critiques des impressions sur cire attaquent-elles donc la mauvaise industrie?

Je ne comprends pas vraiment ce que ces critiques essaient d'accomplir en
leurs attaques. Je ne vois pas comment les empreintes de cire perturbent la production de bogolans,
pagnes tissés traditionnels etc. Chacun a droit à sa place dans le
marché et c’est aux designers de promouvoir les produits qu’ils aiment travailler
avec, qu'ils aiment transformer pour faire des vêtements ou de la décoration, etc. avec
leur.

à lire :  Comment démarrer une entreprise avec un partenaire - Petite entreprise

Quels sont vos objectifs pour cette année 2020?

Nous allons essayer d’être encore plus en phase avec la demande et les
attentes. Nous allons continuer d'investir dans l'élargissement de notre
la capacité de production et l'amélioration de la qualité de nos produits en installant
la toute dernière technologie. Nous voulons également diversifier notre gamme de produits et
marchés et de développer notre e-business cette année.

Comment en êtes-vous arrivé à Uniwax?

Avant de devenir ivoirien d'adoption, j'étais d'origine française. j'étais
né dans les Vosges et après des études de tissus bien développés
Epinal dans ma région de naissance, j'étais consultant technique en tissus au Yémen
depuis un an et demi. J'ai ensuite obtenu un contrat privé au Yémen pour
préparation de l'installation d'une usine de sous-vêtements. Je suis retourné à
France pendant deux ans, où j'ai travaillé en tant que directeur technique pour une petite
d’Alsace, puis comme maître de conférence d’une école de tissus à
la région lyonnaise et je suis parti en Afrique en 1983, où j'ai travaillé pendant sept
ans au Zaïre, puis au Sénégal pendant trois ans et enfin je suis venu à
Uniwax, que je gère depuis 26 ans.

Cinq faits sur Uniwax:

  • Uniwax a été fondée en 1967 et a commencé
    en janvier 1970. En 2020, la société a fêté ses 50 ans
    affaires.
  • Uniwax a été fondée par Vlisco et Unilever qui en détenait 15 et 85%
    respectivement de son capital.
  • Uniwax est partenaire du concours Miss Côte d’Ivoire depuis
    la fin des années 90.
  • La société est cotée à la bourse, la BRVM d'Abidjan.
  • En 2018, Uniwax a réalisé un chiffre d'affaires de 40 milliards de francs CFA ou plus de 61
    millions d'euros.
  • Cinq faits sur Vlisco:

  • Vlisco a été fondée en 1846. L'entreprise
    a célébré son 170e anniversaire en 2016.
  • Depuis sa fondation, le siège social et l’usine de Vlisco ont été
    situé à Helmond aux Pays-Bas.
  • L'entreprise a créé les marques Vlisco, Woodin, Uniwax et GTP.
  • 95% de la clientèle de Vlisco est située sur le continent africain
    et principalement en Afrique de l'Ouest et du Centre.
  • En 2010, Vlisco a été acheté par la société d'investissement britannique Actis pour 118
    millions d'euros.
  • Cet article a déjà été publié sur FashionUnited
    France

    Photo: Facebook Uniwax

    Après une collaboration avec Dior, l'entreprise poursuit sa …
    4.9 (98%) 32 votes
     

    Julien